FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 22 août 2019

- Par Jacinthe Laforest

Claudette Thériault accepte humblement la prestigieuse Médaille Léger-Comeau des mains de la présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Louise Imbeault.

 

Pour une surprise, c’était une surprise.  Lorsque la présidente de la Société nationale de l’Acadie, Louise Imbeault, a commencé à décrire la récipiendaire de la Médaille Léger-Comeau, Claudette Thériault était dans la foule et écoutait distraitement, tout en poursuivant sa conversation avec ses voisins.  Ce n’est que lorsqu’elle a entendu son nom qu’elle a finalement réalisé qu’elle était la personne dont on parlait. La Médaille Léger-Comeau lui a été présentée à Miscouche, devant les siens, le 14 août 2019.  

 

En présentant Claudette Thériault, sans la nommer toutefois, Louise Imbeault a parlé d’une personne qu’elle a «le plaisir de connaître depuis de nombreuses années».  

 

«J’ai pu observer son engagement sans failles envers la francophonie et envers l’Acadie, tant au Canada que sur la scène internationale.  J’ai constaté de mes yeux son dévouement et sa détermination sans borne, qui devraient tous nous inspirer à nous dépasser et à donner le meilleur de nous même, tant sur le plan professionnel que dans le développement communautaire», a poursuivi Louise Imbeault, sans avoir encore nommé la personne.  

 

C’est finalement après quelques autres détails que Louise Imbeault a dévoilé l’identité de la récipiendaire, sous un tonnerre d’applaudissements, alors qu’elle poursuivait la lecture de son texte : «Pendant plus de 40 ans, Claudette Thériault offre bénévolement son temps, ses énergies, et puise dans ses connaissances pour l’avancement de la cause acadienne.  C’est en s’appuyant sur ses multiples compétences que le comité instigateur du Congrès mondial acadien 2019 lui a confié le mandat extrêmement exigent, de piloter l’organisation de ce CMA, sur deux provinces et 23 municipalités», a renchéri Louise Imbeault.  

 

«Pendant les cinq dernières années (sinon plus), Claudette Thériault s’est donnée corps et âme pour assurer que ce rendez-vous soit à la mesure de nos aspirations et que l’Acadie tout entière puisse célébrer son appartenance commune à la francophonie, réfléchir à notre avenir et imaginer la suite…», a lancé Louise Imbeault, avant d’inviter Claudette Thériault à se rendre sur l’estrade pour recevoir la médaille qui est la plus haute distinction décernée par la Société Nationale de l’Acadie.  

 

Après les accolades et après que les applaudissements se soient calmés, Claudette Thériault a pris la parole pour premièrement remercier les gens de leur présence.  «Merci à vous d’être venus au rendez-vous. On y travaille depuis cinq ans et on est fier que vous soyez là. On est fier de briller parmi vous. On est fiers de rencontrer nos cousins et nos cousines et on est tellement fier que vous soyez là... du fond du cœur, un gros merci», a-t-elle lancé de manière à, avec l’humilité qu’on lui connaît, reporter l’attention sur les gens autour d’elle plutôt que de la garder sur elle-même.  

 

Après avoir remercié la SNA pour l’honneur présenté, Claudette Thériault a aussi remercié chaleureusement la communauté de l’Île-du-Prince-Édouard : «Au cours des derniers jours, vous m’avez fait vivre des moments incroyables, des moments qui vont rester marqués en moi.  Je vois la fierté des gens, je les vois affirmer leur identité, et c’est grâce au CMA», a-t-elle conclu.  

 

Dans la foule rassemblée autour de la scène, à l’ombre de la belle église de Miscouche, peu de gens savaient que Claudette serait honorée.  «Moi, je le savais depuis trois semaines, et je l’ai dit à notre fils Rémi la semaine passée. Je ne l’ai dit à personne d’autre», a avoué Théo Thériault, le mari de Claudette, qui a accompagné cette dernière dans son périple avec le CMA au cours des cinq dernières années.  

 

La Médaille Léger-Comeau est la plus haute distinction offerte par la Société Nationale de l’Acadie.  Elle est remise à des personnalités pour souligner leur attachement ou leurs actions positives envers l’Acadie et le peuple acadien, ainsi qu’en signe de reconnaissance et de témoignage pour leur contribution remarquable au développement de l’Acadie et du peuple acadien.  Nul doute, Claudette Thériault satisfait à ces critères exigeants et bien au-delà.

 

Marc-André LeBlanc, directeur associé du protocole pour le CMA 2019, accompagne Claudette Thériault à l'estrade pour recevoir la Médaille Léger-Comeau.

 

La médaille Léger-Comeau. (Photo : SNA)

L'Île-du-Prince-Édouard en images