FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 1er avril 2020

Jacinthe Laforest / Initiative de journalisme local - APF - Atlantique

Le jeudi 26 mars, au cours d’une réunion spéciale et extraordinaire où toutes les régions étaient présentes grâce aux technologies de communication, la Société des Jeux de l’Acadie (SJA) a pris la difficile décision de reporter la Finale des Jeux de l’Acadie de Quispamsis et de Saint-Jean en 2021, ainsi que d’annuler les Jeux régionaux printaniers 2020.

 

«Le vote a été unanime. C’était difficile, mais on savait que c’était la seule décision qu’on pouvait prendre. Ça va laisser un grand trou dans la vie de nos jeunes, ici à l’Île-du-Prince-Édouard et partout en Acadie», reconnaît Julie Gilman, présidente des Jeux de l’Acadie de l’Î.-P.-É. 

 

Cette dernière voyait les événements sportifs tomber les uns après les autres, jusqu’aux Olympiques 2020, et elle savait que la décision serait nécessaire. «Nous avons dû nous y résigner. Je sais que ce n’est pas de ma faute, mais je n’avais pas envie d’être celle qui annoncerait cela à notre grande famille des Jeux de l’Acadie de l’Île.»

 

Julie Gilman précise que cette décision de reporter d’un an aura des répercussions qui sont encore à définir. «Les compétitions des Jeux sont basées sur des catégories d’âges. Pour de nombreux jeunes athlètes, les Jeux de 2020 devaient être leurs derniers. On ne sait pas encore comment cela va se traduire dans les prochains Jeux, tenant compte du fait que chaque comité organisateur a des capacités d’accueil qui ne sont pas infinies. Il reste encore beaucoup de détails à régler.»

 

Les municipalités consultées rapidement

 

À l’Île, les équipes avaient commencé à s’entraîner. L’équipe de mini-handball de l’École Évangéline avait remporté le tournoi de sélection en vue de la Finale 2020. Tout était en route. 

 

«C’est certain que dès que la fermeture des écoles a été annoncée, on n’a plus été en mesure de continuer l’entraînement. Ça me désole pour tous ces jeunes qui s’investissent dans leur discipline parce que pour eux, participer aux Jeux de l’Acadie, c’est un objectif important. L’annulation des Jeux pour cette année, et des Jeux régionaux par le fait même, va créer un grand vide dans la vie de ces jeunes», confirme Julie Gilman. 

 

Pour sa part, le président de la SJA, Yves Arsenault, affirme que la santé des jeunes, des bénévoles et des organisateurs est devenue une priorité. «La SJA et le comité organisateur de la Finale des Jeux de l’Acadie (COFJA) 2020 se devaient de respecter les recommandations émises par nos divers gouvernements et d’éviter toutes grandes manifestations de groupe. C’est donc dire que les trois prochaines Finales des Jeux de l’Acadie seront reportées d’une année ; Quispamsis et Saint-Jean accueilleront la Finale en 2021, Memramcook la Finale de 2022 et Bouctouche, celle de 2023.»

 

«Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait reporter la Finale 2020. Bien sûr, une telle décision ne se prend pas facilement. Nous avons dû consulter de nombreux partenaires, en débutant par les municipalités de Memramcook et de Bouctouche, nos bénévoles et nos valeureux commanditaires. Nous avons tous travaillé ensemble. Je suis heureux de voir la famille des Jeux de l’Acadie si unie et si compréhensive aujourd’hui!» explique le président. 

 

Michel Côté, président du COFJA de la prochaine finale, celle de 2021 maintenant, se rallie à cette décision : «Bien que nous souhaitions initialement accueillir notre jeunesse acadienne en 2020, nous devions prendre une telle décision. La crise actuelle est trop importante. Je tiens à remercier tous nos partenaires, la SJA et surtout les municipalités de 2021 et 2022 d’avoir répondu si rapidement à nos questions. Croyez-moi, nous allons être de retour en 2021 et être plus prêts que jamais afin de faire vibrer la jeunesse acadienne dans les municipalités de Quispamsis et de Saint-Jean.» 

 

Au cours des prochaines semaines, le SJA soumettra un nouveau protocole d’entente aux deux municipalités en question.

 

L'Île-du-Prince-Édouard en images