FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 17 janvier 2018



C’est vers 1930 que cette ancienne conserverie de homard, située à Cap-Egmont, a été déménagée chez Abel Poirier, sur le chemin Cannontown, à Abram-Village. Comme les photos nous le font voir, on a dû compter sur de nombreux attelages de chevaux pour accomplir le travail.  Le «halage» de bâtiments avec des chevaux, sur des distances parfois assez longues, était chose commune à l’époque. À titre d’exemple, en janvier 1916, selon un article paru dans le Guardian, une maison de bonne dimension avait été déménagée de Cap-Egmont à Abram-Village à l’aide de 15 attelages de chevaux. Une partie du trajet d’environ quatre milles avait été fait sur la glace de la baie Egmont. Le tout s’était très bien déroulé sous la supervision de l’entrepreneur Édilbert Poirier.

De nombreux hommes avaient donné bénévolement de leur temps afin d’assurer le succès du projet. Selon le journal, tous les attelages de chevaux venaient d’Abram-Village sauf deux qui provenaient de Maximeville, deux d’Urbainville et un de Cap-Egmont. Le journal n’identifie pas le propriétaire de la maison qui avait été déplacée.

Je devine que ces photos ont été prises par Joseph (José Prosse) Arsenault, le photographe amateur d’Abram-Village.

- Par Georges Arsenault

L'Île-du-Prince-Édouard en images