FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 3 juin 2020

- Marine Ernoult / Initiative de journalisme local − APF – Atlantique

À compter de juillet, le Centre des arts de la Confédération aimerait organiser des spectacles et des concerts à l’extérieur, avec un nombre limité de spectateurs.

 

La phase trois du plan de déconfinement «Renouveler l’Î.-P.-É. Ensemble», c’est aussi la réouverture des galeries d’art et centres communautaires. À Charlottetown, le Centre des arts de la Confédération et le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean restent prudents et réfléchissent à leur programmation culturelle.

 

«La culture a un rôle essentiel à jouer pour retrouver une vie normale, guérir de la crise», affirme Steve Bellamy, directeur général du Centre des arts de la Confédération à Charlottetown «Elle permet de mieux comprendre le monde, de l’appréhender de différentes façons.» Alors que la troisième phase du plan de déconfinement a commencé le 1er juin à l’Île-du-Prince-Édouard, les dirigeants du Centre réfléchissent aux activités qui pourraient être programmées dans les semaines et mois à venir.

 

La galerie d’art ainsi que la réplique de la salle de la Confédération ouvriront le 16 juin. Les inscriptions aux camps d’été en arts visuels vont également débuter à la mi-juin. Et les classes d’art en ligne continueront. «Mais autrement nous n’ouvrirons pas de sitôt», prévient Steve Bellamy. À compter de juillet, l’équipe du Centre de la Confédération aimerait organiser des spectacles et des concerts à l’extérieur, avec un nombre limité de spectateurs, mais aussi en ligne.

 

Enquête en ligne

 

«C’est encore incertain, tout dépend du financement que nous obtiendrons», explique le directeur général, qui promet des annonces avant le 12 juin. Seule certitude, les comédies musicales comme Anne of Green Gables sont inenvisageables cet été. Il est impossible de respecter l’éloignement physique, rien qu’au niveau des acteurs et des musiciens. «Nous devons nous réinventer, offrir d’autres types de spectacles», ajoute-t-il.

 

La semaine dernière, le Centre de la Confédération a lancé une enquête en ligne pour recueillir l’avis des Insulaires, connaître leurs envies culturelles.  Le sondage, qui prend une dizaine de minutes à remplir, sera disponible en français le 2 juin. «Nous aimerions savoir si les Insulaires se sentent à l’aise à l’idée d’assister à un spectacle en intérieur ou d’aller à un concert une fois que ce sera autorisé, mentionne Steve Bellamy. Avec les habitudes de distanciation sociale, ils préfèreront peut-être rester éloignés de ce genre d’évènements.» Quelles mesures sanitaires voudriez-vous voir adoptées?, Seriez-vous prêts à payer pour des représentations en ligne? Les questions sont multiples.

 

Le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean a également proposé un questionnaire en ligne pour connaître les désirs et les besoins de la communauté francophone dans la région de Charlottetown. Les centres communautaires ont en effet pu rouvrir leurs portes le 1er juin. Pour l’instant, le Carrefour préfère rester fermé. «On continue en virtuel en juin, avec peut-être une activité au jardin», dit la directrice Emma Billaux. Elle attend d’analyser les premiers résultats du sondage pour se décider quant à la programmation culturelle des mois d’été.

L'Île-du-Prince-Édouard en images