FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 8 juin 2020

La ministre Natalie Jameson a profité de la Journée mondiale de l’environnement pour remercier les Insulaires de leurs efforts continus visant à combattre les changements climatiques et à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la province.  Les dernières données révèlent que l’Île-du-Prince-Édouard a réussi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’environ 25 000 tonnes entre 2017 et 2018. Pour mettre les choses en perspective, on obtiendrait à peu près le même résultat si on retirait 5 400 voitures particulières des routes pendant une année.  

 

« Ces données reflètent la conscientisation des Insulaires par rapport à l’importance de la lutte contre le changement climatique, a souligné la ministre Jameson. On constate que les gens ont moins recours au mazout pour chauffer leurs bâtiments et leurs exploitations agricoles. Nous savons que les Insulaires sont profondément attachés à leur environnement. Au fur et à mesure que nous poursuivons nos efforts pour Renouveler l’Î.-P.-É. ensemble, nous tiendrons compte des changements climatiques dans nos plans de relance. »

 

En 2018, les émissions de l’Île-du-Prince-Édouard s’élevaient à 1,7 million de tonnes. Elles étaient 1,5 pour cent moins élevées qu’en 2017, et ce, malgré une croissance démographique de 2,1 pour cent et une croissance économique de 2,8 pour cent par rapport à l’année précédente.

 

L’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Saskatchewan sont les trois seules provinces qui ont réussi à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en 2018.  

 

Les nouvelles données sont publiées dans un rapport du gouvernement fédéral sur l’Inventaire national des gaz à effet de serre. Ce dernier fait partie de la présentation du Canada à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. La publication des données accuse un retard de deux ans pour permettre l’organisation de l’information.

 

On peut consulter les données de l’Île-du-Prince-Édouard pour 2018 à https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/779c7bcf-4982-47eb-af1b-a33618a05e5b.

  

Faits en bref

  • Le secteur des transports reste la plus importante source d’émissions à l’Île-du-Prince-Édouard (44 %), affichant une légère baisse (-3,8 %) comparativement à 2017. En 2018, les émissions attribuables au transport de passagers ont baissé de 5,9 % par rapport à l’année précédente.
  • La province a déjà atteint 46 % de la cible établie dans la Climate Leadership Act (loi sur le leadership climatique), laquelle impose à l’Île-du-Prince-Édouard de réduire ses émissions de gaz à effet de serre à 1,2 million de tonnes d’ici 2030.  
  • Au cours de la dernière année, le ministère des Transports, de l’Infrastructure et de l’Énergie a donné aux Insulaires des moyens de trouver des solutions aux changements climatiques à l’échelle communautaire en mettant sur pied le programme d’aide à l’installation de panneaux solaires, l’initiative des communautés durables et le fonds pour les transports actifs.

 

Détails sur le Plan d’action sur les changements climatiques de l’Île-du-Prince-Édouard : https://www.princeedwardisland.ca/fr/sujet/plan-daction-sur-les-changements-climatiques.

 

Conseils pour réduire les émissions de gaz à effet de serre : www.takechargeforclimate.com.

L'Île-du-Prince-Édouard en images