FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 18 janvier 2019

Le ministre Chris Palmer et Dick Arsenault, propriétaire d'Atlantic Bioheat.  (Photo : Gouvernement de l'Î.-P.-É.)

Maintenant, grâce à un financement du gouvernement provincial, les unités de chauffage à la biomasse des édifices provinciaux de l’Île-du-Prince-Édouard sont pleinement détenus et exploités par une entreprise de l’Île.

En effet, Atlantic Bioheat Inc. possède à présent onze chaudières et une autre est en cours de fabrication à l’école Hernewood Intermediate. Finances Î.-P.-É. a accordé la somme de 5,8 millions de dollars en financement remboursable afin de soutenir cette acquisition auprès d’une société à numéro établie au Nouveau-Brunswick.

« L’utilisation de ressources renouvelables, comme la biomasse issue de produits forestiers récoltés de façon durable, engendre de considérables avantages économiques et environnementaux, de dire Richard Brown, ministre des Communautés, des Terres et de l’Environnement. Au cours des 15 dernières années, la province a réduit sa consommation de combustibles fossiles de 40 pour cent alors que les gouvernements, les entreprises et les résidents se tournent vers d’autres sources d’énergie. »

Le plan d’action du gouvernement provincial sur les changements climatiques préconise l’installation de 20 autres unités de biomasse dans les installations publiques au cours des cinq prochaines années. Le plan prévoit ainsi une réduction de 4 000 tonnes des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Il en résultera également des économies importantes pour les contribuables. La chaudière de l’école Athena Consolidated, par exemple, permet d’épargner environ 18 000 $ par année en coûts de chauffage comparativement à une chaudière au mazout. 

« Il s’agit d’un autre excellent exemple de la façon dont nos programmes de financement profitent aux entreprises de l’Île et contribuent à notre économie et à la croissance de l’emploi, a déclaré Chris Palmer, ministre du Développement économique et du Tourisme. Cette acquisition est particulièrement intéressante, car elle permet à la province de s’associer à une entreprise de l’Île pour contribuer à améliorer notre environnement en réduisant les émissions et les coûts de chauffage des installations publiques. » 

« Nous sommes très heureux de collaborer avec la province dans le cadre de cette acquisition, et nous nous réjouissons de devenir le propriétaire de ces unités et d’en assurer la maintenance, a déclaré Dick Arsenault, propriétaire d’Atlantic Bioheat Inc. Ces chaudières sont très efficaces, moins coûteuses à opérer, et elles contribuent grandement à réduire les émissions de gaz à effet de serre comparativement aux sources d’énergie plus traditionnelles comme le mazout. »

L'Île-du-Prince-Édouard en images