FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 4 juin 2019

- Par Jacinthe Laforest

Président du comité organisateur de la réunion des Arsenault, Georges Arsenault présente un ticheurte à la présidente du CMA, Claudette Thériault, une Arsenault par sa grand-mère.  (Photo : J.L.)

 

«Jusqu’à présent, on ne peut pas savoir combien de personnes nous aurons : 500 personnes ou quelques milliers», a lancé Georges Arsenault, président du comité organisateur de la réunion des Arsenault, lors du rallye du dimanche 2 juin, au Village musical acadien à Abram-Village (Î.-P.-É.). 

 

Ce rallye a permis de faire le point sur l’organisation, débutant avec le tournoi de golf acadien du vendredi 16 août, en collaboration avec le comité régional des Jeux de l’Acadie de l’Île, et les organisateurs de la fête des Gallant.  Gabriel Arsenault, lui-même amateur de golf, a indiqué que jusqu’à présent, environ 90 personnes se sont inscrites, alors qu’on accepte un nombre limite de 144 inscriptions.  Il faut faire vite. 

 

Le sous-comité de généalogie est lui aussi fin prêt à recevoir les demandes d’information.  Le responsable de ce comité, Louis Arsenault, a expliqué que la salle de généalogie sera installée au deuxième étage du Centre de récréation Évangéline et que des bénévoles seront là pour aider les gens.  «Nous avons fait beaucoup de recherche pour répondre aux questions, et nous savons aussi que des gens vont apporter des généalogies du N.-B. et peut-être d’ailleurs», a indiqué Louis Arsenault. 

 

Raymond J. Arsenault est pour sa part responsable du spectacle à micro ouvert, où les Arsenault pourront briller et partager leur talent avec leurs cousins et cousines de par le monde.  «Les Grimpeurs de poteaux, Gerard Arsenault, Marcel Arsenault et Jeremy, le fils de Gerard, présenteront quelques-unes de leurs numéros les plus populaires durant ce dimanche après-midi», a annoncé Raymond Arsenault. 

 

Les Grimpeurs de poteaux ont offert de faire ce spectacle, gratuitement, parce qu’ils veulent que des parents des États-Unis, qui seront à la fête des Arsenault, voient leur spectacle. 

 

Grâce à ses connections en haut lieu, sœur Marie Arsenault a pu obtenir de la part des autorités responsables, que l’ancêtre Pierre Arsenault, ses deux femmes et d’autres personnages aient la permission de sortir du paradis pour faire une visite en ce bas monde.  «Les gens pourront se faire photographier avec eux le samedi soir à la soirée et ils seront aussi sur le terrain, le dimanche», a-t-elle précisé. 

 

Organiser une telle réunion requiert plus que quelques bénévoles.  Celui qui a le mandat de recruter assez de bénévoles pour le stationnement, la sécurité, placer des chaises et préparer les salles (entre autres), est Edgar Arsenault.  «Nous avons besoin de gens pendant la fin de semaine mais aussi avant.  Les personnes qui veulent aider sont les bienvenues», a-t-il indiqué. 

 

Le président du comité organisateur, Georges Arsenault, rappelle que son comité ne dispose pas d’énormes subventions pour payer les dépenses.  «Nous avons tenté de garder nos frais d’inscription le plus bas possible, à 25 $ pour les deux jours, et il y a des prix “à la journée” et même, pour certaines activités.  Pour les inscriptions, ça se passe bien.  Ce sont surtout les gens de l’extérieur qui sont inscrits et c’est normal.  Je rappelle que c’est bien facile de s’inscrire et de consulter le programme de notre fête, par le site Web du CMA2019, dans la section des réunions de familles.  Nous sommes la première de la liste», a conclu Georges Arsenault.

 

Quelques membres du sous comité de généalogie de la réunion des Arsenault : Urbain Arsenault, Marcia (Richard) Arsenault, Louis Arsenault et Earle Arsenault, lors du rallye du 2 juin dernier au Village musical acadien. (Photo : J.L.)

L'Île-du-Prince-Édouard en images