FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 6 mai 2015
Bryan Murray est trop excité par sa jeune équipe pour quitter son poste maintenant.  Le directeur général des Sénateurs d'Ottawa a confirmé, mercredi, qu'il demeurerait en poste malgré les rumeurs qui l'envoyaient à la retraite en raison de sa bataille contre le cancer.

"Je continue. J'ai parlé aux médecins, à ma famille et au propriétaire, et si ma santé tient le coup et que je sens que je peux continuer, c'est mieux que de rester assis à la maison", a déclaré Murray.

"C'est facile pour moi de dire que je ne devrais pas continuer, a-t-il ajouté. Je devrais probablement prendre une pause, mais quand tu vois l'enthousiasme de ce groupe, tu veux en faire partie. Je sais que nous avons quelques changements à faire et nous allons essayer, mais rien n'est garanti. Nous le savons."

La première chose sur la liste de tâches de Murray est d'offrir une prolongation de contrat à l'entraîneur Dave Cameron.

"J'ai une offre qui attend sur ma table de cuisine, a expliqué Cameron. Je ne l'ai pas encore ouverte. Cette organisation a été très juste à mon égard, donc je ne m'attends pas à des problèmes.

"Je ne sais pas si j'ai déjà négocié un contrat. J'ai toujours accepté ce qui était sur la table parce que c'était toujours équitable."

Le changement d'entraîneur effectué au mois de décembre dernier a été profitable pour l'équipe. Cameron, embauché pour remplacer Paul MacLean, a adopté un nouveau style et une nouvelle attitude qui a été acceptée par les joueurs, mais l'homme de 58 ans a rapidement refusé de prendre le crédit.

"Il faut juste être clair à propos de la manière dont tu veux que ton équipe joue, a expliqué Cameron. Il faut donner des indications aux joueurs. Il faut leur vendre. Les convaincre que ça leur donne une meilleure chance de gagner. Tu espères qu'ils connaissent une bonne séquence, qu'ils gagnent quelques matchs puisque ça facilite le processus. Mais en tant qu'entraîneur, tu es aussi bon que les joueurs. Ce n'est pas de la science. Tu es aussi bon que tes joueurs."

Tandis que le coeur de la formation des Sénateurs demeurera intact, il y aura des décisions difficiles à prendre concernant le futur des vétérans Chris Neil et Chris Phillips. Ils font partie intégrante de l'équipe depuis des années.

"Nous avons rencontré Chris Phillips, hier. Il veut rendre la décision difficile pour l'entraîneur match après match. Il sait qu'il ne jouera pas chaque rencontre s'il est ici."

Dans le cas de Neil, Murray a admis que l'équipe ne dispose pas de beaucoup de joueurs comme lui et veut s'entretenir avec l'ailier au cours de la saison morte avant de prendre une décision.

Il pourrait y avoir davantage de mouvement puisque Murray croit que certains joueurs seraient tentés d'obtenir plus de temps de jeu ailleurs. Il devra également s'entendre avec les joueurs autonomes avec restriction Mark Stone, Alex Chiasson, Jean-Gabriel Pageau, Mika Zibanejad et Mike Hoffman.

Les Sénateurs ont utilisé un trio de gardiens composé de Craig Anderson, Robin Lehner et Andrew Hammond. Lehner a été tenu à l'écart du jeu en raison d'une commotion, mais l'équipe espère qu'il pourra reprendre l'entraînement au mois de mai.

"Nous avons deux gardiens sous contrat. Andrew Hammond est joueur autonome sans compensation, a expliqué Murray. Nous lui ferons une offre et nous verrons s'il est d'accord. Si ça survient, il y aura du changement avec un des deux autres gardiens."

- Par Lisa Wallace - LA PRESSE CANADIENNE

L'Île-du-Prince-Édouard en images