FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 11 février 2015


L’équipe de mission qui représentera l’Île-du-Prince-Édouard aux Jeux du Canada d’hiver à Prince George estime que le biathlon sera un des sports à surveiller pour une médaille.

À Brookvale, les 7 et 8 février derniers, les athlètes insulaires de biathlon ont fait compétition dans la Coupe atlantique #3 afin d’affiner leurs habiletés avant le grand départ pour la Colombie-Britannique la semaine prochaine.

L’Île-du-Prince-Édouard a connu de bons résultats, notamment André Boudreau qui a remporté ses deux courses.  

«C’était une bonne préparation et je suis vraiment satisfait de mes courses cette fin de semaine», a dit André, un résident d’Elmwood qui n’a pas besoin d’aller très loin pour trouver de la bonne compétition, car son jumeau Lucas a terminé en deuxième place chaque fois.  

«Je souhaite finir n’importe où dans le premier dix aux Jeux du Canada, c’est ça mon objectif», continue André.  «J’ai hâte d’y être avec les autres membres de l’équipe et vivre une belle expérience.»

Sport intéressant 

Dans le sport de biathlon, il y a une composante de ski de fond et une de tirs à la carabine.  Selon la durée de l’événement, il peut y avoir plus ou moins de tirs.  Samedi matin, lors de la course «sprint» de 7,5 kilomètres chez les jeunes hommes, les athlètes devaient faire du ski de fond sur 2,5 kilomètres; ensuite, faire cinq tirs couchés; puis à nouveau 2,5 kilomètres de ski de fond; ensuite, retourner aux tirs, mais debout cette fois; et terminer avec encore 2,5 kilomètres de ski de fond.  

Près du champ de tir, il y a une boucle de pénalité d’une longueur de 150 mètres.  À chaque fois qu’un athlète manque une cible lors des tirs, il doit faire un tour de cette boucle.  

«Cela peut faire une grande différence», affirme Steve Woodman, entraîneur de l’équipe de l’Î.-P.-É.  «C’est important pour les athlètes d’être très précis lors de leurs tirs afin d’avoir une bonne course».

Il y a une heure de préparation cruciale avant le départ de la course où les athlètes s’échauffent, mais aussi préparent leurs tirs.  

«Il faut prendre en considération les conditions», mentionne Steve.  «S’il y a du vent, cela va influencer les tirs.  Il se peut que les athlètes fassent des tirs toujours à gauche, ou bien toujours à droite; dans ces cas, nous leur rappelons quelques trucs pour mieux se préciser». 

En plus de Steve Woodman et André Boudreau, les athlètes bilingues qui font partie de l’équipe de biathlon pour les Jeux du Canada inclus Lucas Boudreau, Rachael Woodman, Brighid Woodman et Josh Richard.

Pour suivre les progrès de toutes les activités de Biathlon à l’Île-du-Prince-Édouard, visitez leur site Web au www.biathlonpei.drupalgardens.com 















- Par Nick Arsenault

L'Île-du-Prince-Édouard en images