FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 30 juillet 2014

La délégation de l’Î.-P.-É. est prête pour son entrée à la cérémonie d’ouverture des JFC 2014 à Gatineau.  Comme porte-étendard du drapeau, nous voyons  Ryan Arsenault à gauche et Annie Graham à droite.


Quand nous pensons à la périphrase «Unis d’un accent à l’autre», qui était le thème de la 5e édition des Jeux de la francophonie canadienne à Gatineau, nous pouvons l’interpréter comme nous voulons, chacun ayant une perspective qui est à la fois semblable, mais aussi divergente.  Pour les membres de la délégation de l’Île-du-Prince-Édouard, ce thème représentait la diversité quand à la francophonie canadienne et, sur ce, leur permettait de mettre en exposition la beauté de leur langue et culture acadienne et francophone afin de saisir toutes les belles opportunités qu’elles tenaient à leur offrir tout au long de leur séjour aux Jeux.  C’est sans doute pour cette raison que la délégation a vu tant de succès et de triomphes. 

Alors que l’évènement a officiellement été conclu ce dimanche dernier, l’esprit d’équipe et la fierté se répandent toujours parmi plus de 80 sportifs, artistes et leaders qui ont représenté notre belle province.  Ces jeunes, âgés de 14 à 18 ans ont remporté un total de 12 médailles compétitives ainsi qu’une médaille honorifique.  Parmi les récipiendaires, les concurrents en athlétisme se sont fait reconnaître, car ils ont remporté une grande somme de 10 médailles, dont deux médailles d’or, trois médailles d’argent et 5 médailles de bronze.  La plus grande force de l’équipe était en lancer du poids et lancer du disque, où nous avons eu la médaille d’or.  Jonathan Barriault d’Abram-Village a également mérité deux médailles d’argent et de bronze dans ces disciplines et Jonathan Goyette a mérité trois médailles, dont deux d’argent et une de bronze.  L’Île a reçu deux médailles de bronze en badminton, où Samantha Lawther et Emma Hughes étaient les récipiendaires. 

Alors que la province concourrait en volleyball, badminton, frisbee ultime et bien sur en athlétisme, il n’y avait pas que des compétitions sportives au cours de la semaine.  En fait, les Jeux offrent également plusieurs compétitions artistiques et des formations en leadership et média.  Certains jeunes insulaires ont participé pour la première fois en compétitions de poésie slam, et ont quand même gagné beaucoup de respect à ce niveau, malgré leur défaite.  Il y avait aussi des jeunes artistes qui ont peinturé des toiles artistiques, présenté des numéros musicaux et ont aidé à l’organisation des évènements en leadership. 

Le samedi soir, lors du Gala artistique organisé par le volet désigné, ces œuvres d’art et les performances des jeunes ont été mises en exposition afin d’offrir un spectacle de haut de gamme.  La foule a été choyée de par des joutes d’improvisation, des intermèdes de musique, des expositions de chefs-d’œuvre et des poésies slam.  Lors de ce spectacle, le prix honorifique des musiciens choisis par les pairs a été décerné au groupe «Paquet de Chordes», composé de Kyle Gill et Ryan Rix de l’Île-du-Prince-Édouard.  

Ce fut une surprise totale, ce prix est très bien mérité en raison du nombre d’heures consacrées aux répétitions et aux compositions par ces jeunes gars passionnés.  «Nous jouons ensemble depuis notre jeunesse», explique Kyle «donc, pour nous c’est naturel, et nous pouvons juste avoir du plaisir sur scène et laisser la musique nous emporter.  C’est ça qui compte quand tu es musicien!»

Le tout fait en sorte que Matthew Kelly, coordonnateur de la délégation est très satisfait des résultats de cette merveilleuse semaine à Gatineau et n’a que du positif à témoigner suite à son expérience à ce titre. «Tout le monde est évidemment très impressionné par la performance de l’Île», explique-t-il.  «Je pense que nous avons vraiment surpassé les attentes des gens et nous avons surpris une majorité.  Nous avons prouvé que pour une petite province, nous avons beaucoup de force et beaucoup de puissance.»

Les Jeux de la francophonie sont un évènement qui se passe tous les trois ans et qui a pour but de rassembler la totalité de la francophonie canadienne afin de tisser des liens et de célébrer la beauté de la belle langue que tous les participants partagent.  En plus des activités sportives, une programmation soigneusement établie est présentée aux participants afin qu’ils puissent s’inspirer de célébrités, leaders et athlètes renommés de la francophonie.  Pendant la cérémonie de clôture, la ville-hôte pour l’évènement en 2017 a été dévoilée.  Dans notre coin du pays, Moncton-Dieppe accueillera les Jeux et les préparatifs ont déjà commencé pour assurer un évènement ayant autant de succès et reflétant autant de fierté.


Les filles de l’équipe de course en athlétismes se posent satisfaites après avoir reçu chacune une médaille.  De gauche à droite nous voyons : Myriam Cyr, Abbey MacLellan, Adèle Arsenault et Nathalie Richard.


Des fiers recepidendaires des médailles en athlétismes. De gauche à droite, nous voyons Jonathan Barriault, Evan Gallant, Malcolm Gilman, Luc Gallant et Constance Gilman.


Suite à la compétition de badminton, il y avait une cérémonie de remise de médailles pour ce volet ainsi que pour plusieurs autres sports.  De gauche à droite, nous voyons : Warren Buote-Doucette, Jonathan Goyette, Samantha Lawther, Emma Hughes, Jonathan Barriault et Jérémie Willis.


Constance et Malcolm Gilman, soeur et frère de Charlottetown, sont tous les deux médaillés d’or et de bronze dans le cadre des Jeux de la francophonie canadienne qui ont eu lieu la semaine dernière à Gatineau.  


Les participants de l’Île au sport démonstratif «Frisbee –ultime» se préparent pour jouer un match contre l’équipe du Québec. 


Jonathan Barriault s’est démarqué lors des Jeux de la francophonie.  En effet, il a mérité une médaille d’argent et une médaille de bronze en athlétisme.  (Photo : APF)  


Kyle Gill (à gauche) et Ryan Rix sont les deux membres du groupe de musique «Paquet de chordes» qui a mérité le prix des pairs lors du gala artistique.

- Par Taylor Arsenault

L'Île-du-Prince-Édouard en images