FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 26 mars 2014

Pour la troisième fois consécutive, Abel Arsenault est sur l’équipe championne de l’Î.-P.-É. dans la Ligue midget majeur.  

Pour la troisième année consécutive, Abel Arsenault savoure la victoire d’un championnat provincial au hockey midget majeur.   Et selon les recherches de ses entraîneurs, il serait le seul joueur insulaire depuis 2002 à avoir joué avec une équipe championne trois années de suite.  

Premier capitaine du Wild de Kensington qui évolue dans la Ligue de hockey midget majeur, Abel et ses coéquipiers ont remporté la finale de l’Île-du-Prince-Édouard quatre victoires à deux sur les Islanders de Charlottetown.  De justesse, le Wild a remporté son dernier match 3 à 2 contre Charlottetown, le 12 mars dernier.   

«J’ai trouvé que l’ambiance à Kensington était vraiment bonne.  Je pense que j’étais aussi nerveux que j’étais pendant ma première année, parce que c’était la première fois que nous jouions des parties des séries éliminatoires à Kensington.  Mais, nous avons vraiment eu un bon support de leur communauté pendant les séries et toute l’année», a dit Abel Arsenault.  

Après avoir gagné les deux premières parties dans cette série cinq de sept par les marques convaincantes de 9 à 2 et 7 à 4, le Wild a ralenti un peu en perdant la troisième partie 6 à 3 et la quatrième 3 à 1.  La série étant en égalité à deux victoires de chaque bord.  Le capitaine Arsenault a su remonter le moral de sa troupe. 

«Après notre deuxième défaite, nous n’avons pas paniqué», reprend Abel.  «Nous avons eu une pratique pour le fun où les gars faisaient toutes sortes de blagues pour évacuer la pression.  Quand nous ricanons avant les parties et dans le vestiaire, nous jouons nos meilleurs matches, alors nous avons repris cette routine-là».

Et cela a fonctionné.  Le Wild est sorti victorieux des deux parties suivantes avec des pointages de 6 à 3 et 3 à 2.  Pour sa part, Abel Arsenault était un joueur solide offensivement et défensivement, récoltant trois buts et trois passes dans ces six parties.  

En route vers le tournoi atlantique

Étant couronné champion provincial, le Wild de Kensington attend maintenant patiemment le championnat atlantique qui aura lieu du 3 au 6 avril à Pictou, en Nouvelle-Écosse.  L’an passé, la formation de Kensington avait perdu en finale pour la coupe atlantique 4 à 3.  Cette année, l’équipe veut se rendre aussi loin; avec un différent résultat. 

«Nous allons continuer à nous préparer dans les prochaines semaines, de la même manière que nous l’avons fait pour les séries éliminatoires», affirme Abel.  «Si cela a bien fonctionné pour les séries, il n’y a pas de raisons de changer.  C’est sûr que nous allons essayer de gagner au championnat atlantique; la moitié de l’équipe était là l’année passée.  Nous savons ce que ça prend pour gagner et je crois vraiment que nous sommes capables de le faire».

Abel Arsenault a été blessé à la main lors de la cinquième partie dans la série provinciale et n’est pas certain de pouvoir jouer lors de la compétition atlantique.  Le 18 mars dernier, il se faisait opérer et il espère pouvoir revenir au jeu à temps pour le tournoi atlantique.

«Je vais seulement jouer si le docteur dit que c’est correct», a-t-il dit simplement.  «Je vais continuer à m’entraîner et faire ce que je peux pour me préparer, comme d’habitude.  J’espère être guéri à temps, sinon, je serai certainement là pour appuyer l’équipe».  

- Par Nick Arsenault -

L'Île-du-Prince-Édouard en images