FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 5 mars 2014

Près de 2 000 partisans ont rempli l’aréna au Credit Union Place le 28 février dernier pour accueillir Heather Moyse de retour dans sa ville natale de Summerside.  Gagnante d’une deuxième médaille d’or dans le bobsleigh à deux, Heather Moyse a encore une fois impressionné les gens de Summerside avec ses exploits sportifs impressionnants. 

«Nous sommes tous très fiers de Heather; elle est une belle personne, une excellente athlète et une splendide ambassadrice pour le Canada, l’Île-du-Prince-Édouard et pour la ville de Summerside», déclare le maire de la ville de Summerside, Basil Stewart. 

Dans le cadre de cette soirée spéciale pour Heather Moyse et pour ses partisans et amis, le maire de la ville a remis une affiche indiquant qu’une rue à Summerside serait nommée à son nom très prochainement.  

Le lieutenant-gouverneur Frank Lewis, a remis à Heather le drapeau insulaire qui flottait au-dessus de la maison du gouverneur tout au long des Jeux olympiques d’hiver.  

«Nous t’avons regardée en compétition avec grand intérêt tout au long des Jeux olympiques; avec ton sourire, ton charme, ton dévouement et maintenant… avec ta médaille d’or!  Nous sommes tellement fiers de tes accomplissements», souligne le lieutenant-gouverneur.   

Le premier ministre de la province, Robert Ghiz, était également de la rencontre et comme cadeau honoraire significatif, il a remis l’Ordre de l’Î.-P.-É. à Heather Moyse. 

«Heather est maintenant dans une catégorie légendaire», affirme Robert Ghiz.  «Elle n’est pas seulement une héroïne pour la ville de Summerside et ses résidants, mais pour le reste du Canada et ses 35 millions d’individus.»

Après la cérémonie officielle, Heather Moyse a signé des autographes et a permis aux gens de se faire prendre en photos avec elle.  Tout au long de la soirée, elle était humble, de bonne humeur et portait toujours son sourire contagieux.


Heather Moyse avait le sourire grand lors de son retour à Summerside.

- Par Nick Arsenault -

L'Île-du-Prince-Édouard en images