1.0 préambule
1.1 La Voix acadienne est le journal provincial hebdomadaire francophone de l'Île-du-Prince-Édouard. Fondé en juin 1975, il est devenu hebdomadaire en 1976.
1.2 Les membres de son conseil d'administration, nommés par la communauté, administrent le journal La Voix acadienne, de façon indépendante et possèdent les pouvoirs de décisions sur toutes les activités du journal, y compris l'adoption des politiques de fonctionnement comme celle-ci.

2.0 L'objectif
2.1 Le but de La Voix acadienne ltée est de publier un journal hebdomadaire de qualité qui présentera un reflet fidèle de la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard à ses lecteurs.
2.2 La Voix acadienne contribue au développement global de la francophonie prince-édouardienne. Le journal doit avant tout être un forum où le plus d'idées possible peuvent circuler et ainsi faire progresser la société.

3.0 Grandes directions : contenu et priorité
3.1 La Voix acadienne privilégie la couverture de l'actualité locale/provinciale sur des sujets qui concernent les Acadiens et francophones de l'Î.-P.-É.
3.2 La Voix acadienne aborde les sujets nationaux et internationaux par le truchement de leurs répercussions locales, en particulier sur la vie en français dans la province.
3.3 La Voix acadienne analyse la réalité en fonction des intérêts et de l'amélioration de la qualité de vie de la population locale, en priorité les Acadiens et francophones de la province, et en privilégiant l'angle de la vie en français.
3.4 La Voix acadienne fait la promotion des initiatives du milieu acadien et francophone, sans que cela empiète sur la liberté de presse et la capacité des journalistes à poser un regard critique sur une réalité.
3.5 La Voix acadienne se réserve le droit de refuser ou de reporter la publication de toutes annonces ou de tous textes pour une ou plusieurs des raisons suivantes : ne respecte pas la politique éditoriale ou l'éthique publicitaire ou journalistique du journal; ne respecte pas l'heure de tombée et arrive après coup; ou qu'il y a un manque d'espace dans les pages du journal.

4.0 Contenu et rubriques
4.1 Les auteurs qui contribuent bénévolement au journal ou qui y déposent un texte pour fins de publication, assument l'entière et pleine responsabilité de leurs articles qui doivent être signés de leur nom. Les opinions émises ne doivent cependant pas être assujetties au libelle.
4.2 La Voix acadienne se réserve le droit de refuser les articles et publicités qui manquent de respect envers les lecteurs et lectrices dont le contenu est diffamatoire ou qui porte atteinte aux droits et libertés des individus et des collectivités.
4.3 La Voix acadienne se réserve le droit d'abréger et de corriger les textes soumis pour publication.
4.4 Les rubriques du journal sont présentées en fonction de leur genre : actualité, reportage, chronique, éditorial, tribune libre, dossier, lettre du lecteur, etc.
4.5 Les lettres d'opinion doivent être signées et datées. Le nom, l'adresse et le numéro de téléphone sont requis pour les dossiers du journal seulement. Le journal se réserve le droit d'abréger les lettres trop longues et de ne pas publier les lettres dont le contenu est diffamatoire ou qui porte atteinte aux droits et libertés des individus et des collectivités. Lorsqu'un nom de plume est utilisé, le nom de l'auteur doit être connu par les dirigeants du journal avant la publication.

5.0 Éthique publicitaire
5.1 La publicité ne doit en aucun cas empiéter sur la politique éditoriale du journal.
5.2 La Voix acadienne accorde préférence à l'information plutôt qu'à la publicité dans les premières pages du journal.
5.3 Le contenu de publicité n'excédera pas 60 % du contenu total.

6.0 Politique éditoriale
6.1 Les journalistes respectent les règles de l'éthique journalistique que l'on trouve aux articles 2.0, 3.0 4.0 et 6.0 de ce document.
6.2 Les articles sont signés des noms des journalistes et pigistes.
6.3 Les articles sont fondés sur des sources connues et vérifiables, telles que des entrevues, des rapports, des publications, des études, etc. ou par le fait que le journaliste ait assisté ou ait été témoin des événements relatés.
6.4 Les journalistes et pigistes s'en tiennent aux faits, évitant le sensationnalisme et l'inclusion de leurs opinions personnelles.
6.5 Les journalistes identifient, tant que possible, les sources dans leurs articles.
6.6 Les prises de position éditoriales représentent l'opinion du journal mais doivent toujours être signées par leurs auteurs. L'éditorial respecte dans son essence les Grandes directions – contenu et priorité (article 3). L'éditorialiste commente l'actualité, les grandes questions de l'heure, décrit les divers problèmes qui se posent dans les milieux qu'il dessert, analyse les situations, rappelle les antécédents qui peuvent aider à mieux comprendre, prend connaissance des événements qui font les manchettes, et, dans certains débats fondamentaux, se prononce de façon catégorique. L'éditorial est basé sur des faits réels et non pas sur des ouï-dire ou des rumeurs.
6.7 Les « Mots de la direction » représentent respectivement une information que La Voix acadienne ou son conseil d'administration estime devoir livrer au lectorat, concernant le journal.
6.8 Les lettres d'opinion, les commentaires, les tribunes libres ou les chroniques représentent les opinions de leurs auteurs seulement et non celle du journal.
6.9 Les textes sont rédigés dans un langage clair, simple et compréhensible sous la forme active.
6.10 Le plagiat est interdit.
6.11 La Voix acadienne réserve le droit de corriger les erreurs en publiant les rectificatifs nécessaires.
6.12 La Voix acadienne réserve le droit de couper les lettres à la rédaction à 400 mots en ajoutant que c'est un extrait de la lettre.

Septembre 2010 - La Voix acadienne

Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images