FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 25 juin 2014

À la gauche, ont voit Justin Boutilier et Nicole Blanchard (petit-fils et fille de Francis Blanchard), Edgar Arsenault (président du Musée acadien), Caroline Reid et René Audet (deux membres du conseil d’administration).

Une petite présentation spéciale a eu lieu lors de la 50e assemblée annuelle de l’Association du Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard, afin de souligner la contribution inestimable du seul membre fondateur survivant, Francis Blanchard.  

«En 1964, des visionnaires ont conjugué leurs efforts pour doter la communauté acadienne d’un organisme dont la mission serait d’acquérir, conserver, cataloguer et interpréter les artefacts et les archives qui ont trait au patrimoine des Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard», a dit René Audet, membre actuel de l’Association du Musée acadien de l’Î.-P.-É., qui a dit quelques mots élogieux à l’égard de M. Blanchard.  

«Il a siégé au conseil d’administration pendant les premières dix années et a eu à cœur le patrimoine acadien toute sa vie.  Francis Blanchard a travaillé inlassablement au développement et à l’épanouissement de la langue française et de la culture acadienne.  Il s’est impliqué sans ménager ses efforts dans des comités aux niveaux provincial, atlantique et national.  C’est avec honneur que nous lui rendons hommage lors de cette 50e AGA».

La fille de Francis Blanchard, Nicole, ainsi que le fils de cette dernière, Justin Boutilier, ont assisté à la présentation et étaient très contents de cette reconnaissance.  

Année chargée

Le président de l’Association du Musée acadien de l’Î.-P.-É., Edgar Arsenault, a fait connaître dans son rapport annuel que les années 2013 et 2014 sont occupées, comme à la coutume.  

«Malheureusement, nous n’avons pas été capables de trouver les fonds pour embaucher un employé pour gérer les activités du Centre de recherche acadien, donc l’entretien se fait par les employés du Musée», note le président.  «Les gens utilisent encore beaucoup le Centre, donc c’est important d’avoir cette ressource pour notre communauté acadienne». 

Pendant l’année, une solution permanente a été trouvée pour clore le débat des drapeaux au Musée acadien en plaçant trois beaux mâts, grâce au gouvernement provincial, pour faire flotter les drapeaux canadien, prince-édouardien et acadien. Plus haut, sur le dessus du complexe, le drapeau acadien flottera en permanence.  

Vers le début août, l’exposition permanente devrait être prête pour le public.  De magnifiques panneaux et outils technologiques vont démontrer la vitalité de la communauté acadienne dans les vingt à trente dernières années.  

Prochainement, l’équipe du Musée ainsi que Dr. Helen Kristmanson et d’autres inaugureront  l’exposition majeure sur les fouilles archéologiques à Pointe-aux-Vieux, site acadien sur les côtes de la baie de Malpèque au 18e siècle.  Il s’agira de la 75e exposition temporaire présentée dans les salles du Musée acadien de l’Î.-P.-É. depuis l’ouverture du nouvel édifice aux visiteurs à l’été 1991.  

Le nouveau conseil d’administration comprend Edgar Arsenault, Anne Richard, Caroline Reid, père Eddie Cormier, Rose Arsenault, René Audet, Junior Bernard, Jean-Eudes Gallant, Chena Bernard et Patricia Perry.

- Par Nick Arsenault -

L'Île-du-Prince-Édouard en images