FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 31 mars 2015


Au terme de la finale régionale pour l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, à laquelle 10 élèves de ces trois provinces ont pris part, Étienne Foulkes de 5e année à l’école François-Buote, a été sélectionné pour représenter les écoles françaises de la région.  Du côté anglophone (immersion française), l’honneur est allé à Anisha Rajaselvam, de l’école Sacred Heart Elementary School de Halifax en Nouvelle-Écosse.

La Grande finale internationale aura lieu le 24 mai à Montréal.  Une centaine de jeunes y prendront part, tous sélectionnés au cours de finales régionales, et le thème sera «l’éducation pour un monde meilleur».  

Étienne Foulkes a fait la dictée pour sa région le vendredi 13 mars, juste avant la pause de mars.  Ce n’est qu’une semaine plus tard, lors de l’événement Soup’Art, au Centre des arts de la Confédération, que ses parents lui ont appris la bonne nouvelle.  

«Je suis content, car je suis seulement en 5e année et le concours s’adresse aux élèves de 5e et 6e année.  J’ai trouvé ça bien de participer au concours, et aussi de participer à la Fondation, qui aide des enfants à aller à l’école dans plusieurs pays.  Le monsieur qui a mis ça sur pied s’appelle Paul Gérin-Lajoie et on a appris beaucoup de choses sur lui quand on a fait la dictée à l’école», a indiqué Étienne, calme, comparé à la fierté de ses parents, Marie-Lyne Bédard et Darin Foulkes. 

La Dictée P.G.L. permet aux enfants d’améliorer leur français, tout en les sensibilisant à l’importance de la solidarité internationale et de la protection de l’environnement.  Depuis le début de cette 24e édition, plusieurs activités sur le thème de l’éducation ont donc été mises de l’avant en classe, afin d’éveiller les enfants à la réalité des autres et à l’éducation financière.

L’édition 2014-2015 de La Dictée P.G.L. remporte un vif succès et a suscité la participation de 6 476 enseignants et de plus de 141 046 élèves de classes francophones et d’immersion française au Canada.  Du côté de l’Afrique (Sénégal, Guinée et Maroc), ils sont 170 000 jeunes à prendre part au concours.

La Fondation Paul Gérin-Lajoie a été fondée en 1977.  Elle a pour mission de contribuer à l’éducation des enfants du primaire, à l’alphabétisation et à la formation professionnelle des jeunes adultes dans les pays plus démunis. Par le biais de ses activités, la Fondation participe également à éveiller les enfants d’ici aux réalités internationales et permet aux écoles canadiennes de réaliser des projets qui leur tiennent à cœur.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images