FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 19 novembre 2014
Deux projets pour les parents de l’École-sur-Mer et du Jardin des étoiles de Summerside 

Les parents des élèves de la maternelle à la 2e année ont discuté de lecture avec l’enseignante Marie-Josée Lepage et Erika Young, membre du comité Voir Grand.

L’engagement des parents anglophones et francophones à la grande famille de l’École-sur-Mer et du Jardin des étoiles ne cesse de grandir.  Récemment, la Fédération des parents de l’Î.-P.-É. (FPÎPÉ) et ses partenaires, La Belle-Alliance, Le Jardin des étoiles et l’École-Sur-Mer, ont inauguré un projet pilote intitulé «Survival French» pour tous les parents anglophones de l’École-sur-Mer et du centre de la petite enfance Le Jardin des étoiles à Summerside.

«Un bon nombre de parents anglophones ont des enfants dans l’une des écoles ou l’un des centres de petite enfance francophones de l’Île-du-Prince-Édouard.  Pour inciter ces parents à devenir des partenaires des centres que fréquentent leurs enfants, il est important de les outiller et de les inclure», a déclaré Anastasia DesRoches, coordonatrice de la FPÎPÉ.

La première séance de «Survival French» a eu lieu le mercredi 5 novembre et une quinzaine de parents y a participé.  Ceux-ci se rencontreront 15 fois pendant l’année scolaire, cinq fois d’ici Noël, cinq fois durant l’hiver et cinq fois après le congé de mars.  Les séances sont articulées autour des thèmes et du vocabulaire utilisés à l’école et dans les centres de petite enfance.

Brent Chaisson est un parent et un participant du projet «Survival French» : «Ces séances sont parfaites pour appuyer les parents anglophones qui veulent participer au développement des compétences linguistiques de leurs enfants.  Nous faisons tomber les obstacles qui empêchaient les parents anglophones de s’impliquer dans le processus.»

«La volonté des parents me motive.  Ils sont là pour leurs enfants et prêts à se mettre à la tâche et d’apprendre le français pour être les meilleurs modèles possibles», a conclu Mme DesRoches.

Pour l’instant, le projet pilote est offert uniquement dans la région de Summerside, mais s’il se déroule bien, les séances pourraient être offertes dans les six régions francophones de l’Île dans les prochaines années.

Par ailleurs, le mercredi 12 novembre, les parents de la grande famille de l’éducation en français de la région de Summerside ont participé en très grand nombre à l’atelier «La boite à outils».  

«Nous avons eu 43 familles et notre service de garde a accueilli 83 enfants.  Nous avons même eu des parents qui attendaient une place pour leur enfant au Jardin des étoiles.  C’était un grand succès», dit Anastasia DesRoches.  

Ce premier atelier de la série «boite à outils» mettait l’accent sur la lecture en famille, sur la manière d’introduire les livres dans les loisirs et les plaisirs de la famille, sur la manière d’utiliser les livres pour stimuler l’imagination, pour développer le sens critique et le sens de l’observation et la capacité de déduction des enfants.  La prochaine session «Boite à outils» aura lieu ce mercredi 19 novembre et la troisième, le 3 décembre.  

On aperçoit des parents de l’École-sur-Mer et du Jardin des Étoiles à leur première séance de «Survival French».  (photo : Gracieuseté)


Colette Arsenault et Elaine Vachon ont animé un atelier sur la lecture pour les parents des enfants agés de 0 à 4 ans. 



- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images