FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 7 mai 2014

Nathalie LeBlanc, enseignante à l’école Évangéline, a reçu la Pomme d’or professionnelle, le 2 mai, lors de l’assemblée annuelle de l’Association des enseignantes et enseignants de langue française, des mains de son collègue Ghislain Bernard.

Nathalie LeBLanc, qui est cette année la coordonnatrice de l’Association des enseignantes et enseignants de langue française, a mérité le vendredi 2 mai le prix annuel de la Pomme d’or professionnelle.  Nathalie LeBlanc enseigne à l’école Évangéline depuis 11 ans et est décrite comme une enseignante très dynamique et dévouée, qui poursuit l’excellence dans tout ce qu’elle entreprend.  

«Toujours bien préparée, elle sait livrer un enseignement de qualité, tout en demeurant un modèle accessible pour ses élèves.  Elle est une source d’inspiration pour tous, grâce à son attitude positive, son immense sens des responsabilités ainsi que son engagement assidu dans tous les domaines de son travail», a indiqué Ghislain Bernard, vice-coordonnateur del’Association, en faisant la présentation.  

Dans la citation, Ghislain Bernard a louangé l’esprit innovateur de la récipiendaire.  Mme LeBlanc ignorait encore qu’on parlait d’elle.  Lorsque M. Bernard a mentionné que l’enseignante lauréate avait développé un cours d’art dramatique à son école, l’identité de la personne est devenu plus évidente.  

D’abord dans le cours d’art dramatique puis, depuis l’instauration de la spécialisation art et culture, Nathalie monte avec ses élèves une pièce de théâtre chaque année.  Elle encourage les élèves à relever de nouveaux défis et à surmonter les obstacles qui se présentent à eux.  

Nathalie LeBlanc enseigne le français et l’anglais et elle est l’enseignante titulaire de la classe de 12e année.  À ce titre, elle accompagne les finissants dans leur dernière année scolaire à l’école Évangéline, dans la préparation de l’album souvenir et dans la planification du voyage de fin d’année.  

«Son travail au comité de l’album souvenir a toujours été remarquable.  Son grand sens de l’organisation lui est avantageux.  Selon elle, ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait et elle ne compte pas ses heures, que ce soit pour la correction, le montage, ou l’aspect technologique de l’album», assure Ghislain Bernard.  

Coordonnatrice cette année, Nathalie LeBlanc avait également occupé ce poste dans le passé.  Au cours de ce précédent mandat, elle avait entrepris de traduire en français, le manuel du comité de coordination de l’AEELF, un projet auquel elle a consacré de nombreuses heures.  «Le manuel nous est toujours indispensable et il continuera de l’être pour les futurs membres de l’exécutif de notre association», dit Ghislain Bernard.  

En recevant le prix, Nathalie LeBlanc a remercié ses collègues et leur a rendu hommage pour leur soutien et pour la façon dont tous collaborent et s’entraident.  «Je me suis toujours sentie bien entourée et je vous en remercie», a-t-elle lancé.  

Nathalie LeBlanc est native de Moncton.  Avec son mari, Jason LeBlanc, elle habite à Abram-Village.  La famille compte trois enfants, tous natifs d’Abram-Village.  

«J’admire beaucoup Nathalie.  Je m’étonne souvent de son niveau de maîtrise des matières qu’elle enseigne», dit son mari Jason, qui attendait le moment propice pour entrer dans la salle.  

Mentionnons qu’à titre de coordonnatrice, Nathalie LeBlanc faisait partie du comité de la Pomme d’or avec Claudine Blaquière.  Ce comité a révisé le formulaire de mise en candidature et le processus de sélection du prix.  

Les formulaires, modifiés, ont été distribués dans les écoles puis repris par la coordonnatrice et le coordonnateur adjoint, qui ont enlevé toutes les informations pouvant servir à identifier les candidats.  

Les formulaires ont été évalués et chaque candidature a été notée selon des critères préétablis.  «Tout ce processus a été effectué dans le plus grand secret puisque même les membres du comité coordinateur ne connaissaient pas l’identité des candidats», a précisé Claudine Blaquière, qui a conclu en remerciant l’artiste peintre Rita Arsenault qui a peint la fameuse «Pomme d’or professionnelle». 


Nathalie LeBlanc, récipiendaire de la Pomme d’or professionnelle 2014, affirme qu’elle s’est toujours sentie bien entourée par ses collègues de l’école Évangéline.

- Par Jacinthe Laforest -

L'Île-du-Prince-Édouard en images