FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 31 août 2016

Justine Roy, à gauche, est la nouvelle directrice de l’École-sur-Mer.  Elle est en compagnie de la nouvelle enseignante de 3e année, Nathalie Gallant.


La rentrée scolaire aura lieu le mardi 6 septembre, dans toutes les écoles de l’Île, incluant les six écoles de la Commission scolaire de langue française. 

Pour Anne Bernard-Bourgeois, la directrice générale de la CSLF, l’année est importante, surtout en ce qui a trait aux efforts de rapprochement avec la communauté.  

«Je le dis depuis longtemps, nous avons, à la Commission scolaire, un double mandat, celui d’assurer la réussite de nos élèves, évidemment, et aussi celui de contribuer à la pérennité de la communauté francophone.  Durant la dernière année, et ce pour la première fois, nous avons collaboré à l’élaboration d’un plan conjoint, avec le communautaire, un plan qui nous guidera durant les dix prochaines années au moins.  Parallèlement à cela, nous sommes aussi dans un processus de planification stratégique pour la réussite de notre mandat académique.  C’est un gros travail, mais c’est aussi très stimulant», a indiqué Anne Bernard-Bourgeois.  

Tout effort de planification ne servirait à rien, sans un personnel dévoué à la tâche, qui fait preuve d’un leadership assumé et confiant.  D’est en ouest, l’école La-Belle-Cloche sera dirigée par Marise Chapman, l’école François-Buote par Élizabeth Blake, l’école Saint-Augustin par Vénessa Tessier, l’École-sur-Mer par Justine Roy, l’école Évangéline par Paulette LeBlanc et l’école Pierre-Chiasson, par Ghislain Bernard, qui fait un retour.  

«Dans le personnel, nous avons une belle stabilité.  Nous avons fait des changements, et pour certains postes, nous avons recruté à l’interne, tandis que pour certains autres postes, nous avons recruté à l’extérieur.  Nous sommes toujours à la recherche d’un psychologue ou d’une psychologue à temps plein, mais entretemps, nous avons des ententes avec le privé pour répondre aux besoins de nos élèves.  Le dossier n’est pas stagnant.  Il est toujours actif et nous espérons toujours pouvoir embaucher un ou une psychologue», dit Anne Bernard-Bourgeois.  

Aucune signe de construction à l’ÉSM

Ce septembre une dixième année va commencer à l’École-sur-Mer.  D’ailleurs, les observateurs ont pu remarquer qu’il n’y a aucun signe de construction à l’École-sur-Mer, alors qu’on s’attendait à ce que la nouvelle salle de musique soit en chantier.  «Nous avons enregistré des retards.  Nous avions une vision, et certains éléments proposés ne répondaient pas à notre vision.  Nos pourparlers avec le ministère ont pris plus de temps que prévu.  Nous pensons que la construction va commencer d’ici quelques jours, au plus, quelques semaines», a insisté Mme Bernard-Bourgeois.  

Dans sa volonté de développer des partenariats qui l’aideront à remplir ses mandats, la CSLF veut multiplier les occasions de collaboration avec les volets communautaires présents dans chacune de ses zones scolaires.  Également, un partenariat est en développement avec Jeunesse Acadienne, afin de développer le leadership chez les jeunes. 

«La CSLF continue son engagement auprès de la petite enfance, et notre collaboration au sein de l’Association des centres de la petite enfance francophones de l’Île-du-Prince-Édouard.  C’est une de nos priorités», dit la directrice générale.  

Vers la fin de l’année scolaire 2015-2016, nous avions présenté dans La Voix acadienne, les résultats du projet de francisation qui arrivait au terme de son financement de deux ans.  «Nous avons vu d’excellents résultats et nous continuons dans cette voie, même si nous ne savons pas si le financement sera renouvelé.  Ce que nous tentons de faire, avec ce projet, c’est de l’intégrer dans le fonctionnement normal de la CSLF, et de faire entrer le financement dans notre entente globale de financement.  Nous sommes dans ce processus maintenant», dit Anne Bernard-Bourgeois.  

Parmi les autres bonnes nouvelles de la rentrée, mentionnons que la construction avance bien à Rollo Bay, et que les équipes sont dans les temps pour une rentrée de septembre 2017 dans la nouvelle école La-Belle-Cloche.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images