FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 23 juin 2016

Les répétitions ont lieu depuis septembre, une journée par semaine après les classes.  Les élèves vont commencer à compter les dodos d’ici la représentation unique du vendredi 17 juin.

Depuis le mois de septembre, les élèves de l’École-sur-Mer travaillent à la mise en scène d’une pièce de théâtre écrite par l’Acadien Jules Boudreau.  Dramaturge né à Maisonnette au Nouveau-Brunswick, Jules Boudreau est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre dont Louis-Mailloux, Crochu et le soleil ainsi que la pièce La Bringue. 

Parmi ses nombreuses publications, la pièce Mon Prince charmant, pièce ayant été écrite spécifiquement pour des jeunes de niveau intermédiaire, est celle qui sera présentée par les élèves de l’École-sur-Mer en juin prochain. 

À la suite de quelques jours d’audition qui se sont déroulés en septembre dernier, neuf comédiens et comédiennes de la 6e à la 9e année ont été choisis pour faire partie de la distribution. 

Le groupe s’est réuni tous les jeudis depuis début octobre pour mettre en scène cette comédie.  À cela s’ajoutent des techniciens du son, de l’éclairage et de l’arrière-scène ainsi que quelques figurants. 

Au total, 16 jeunes participent de près ou de loin à cette production quiprendra l’affiche le vendredi 17 juin à 19 h à la salle Entre-deux-Mer.  De plus, deux enseignantes travaillent à la réalisation de la pièce soit Eva Collins et Mylène Duguay.  

L’enseignante de maternelle, Eva Collins, a déjà de l’expérience dans la mise en scène grâce à son implication dans la production de la Mélodie du bonheur qui a été présentée au printemps 2014.  Pour moi-même, Mylène Duguay, c’est une première expérience.  Je n’ai jamais dirigé de pièces, mais je connais celle-ci, car j’ai fait partie de la distribution lorsque nous l’avions montée à mon école quand j’étais en 8e année.   

L’histoire commence lorsque deux fées, bien intentionnées, informent un Prince charmant qu’une princesse endormie a besoin de son aide.  Celui-ci se rend donc au château de ladite princesse où tous les habitants sont endormis depuis 100 ans.  Lorsqu’il découvre la beauté bien au chaud sous les couvertures, il se dépêche de la réveiller par un tendre baiser.  

Le sort ayant été brisé il se marie, vit heureux et aura beaucoup d’enfants…  Enfin c’est ce que tout le monde pensait, car le prince se révèle être beaucoup moins charmant que son nom le laisse croire et il se retrouve dans un tourbillon d’événements cocasses et inattendus.  

À cela s’ajoute la venue de personnages de contes incluant la Belle au bois dormant, Cendrillon et Barbe-Bleue.  Que de rebondissements à la cour!  Pour connaître la suite des événements, vous êtes bienvenus à assister à l’unique représentation de ce spectacle fantaisiste.  


Cole Hemphill, Lauren Enman et Sarah-Ève Roy font partie de la distribution de la pièce «Mon Prince charmant».


Eva Collins et Mylène Duguay sont toutes deux responsables de la direction artistique et de la mise en scène.  (Photos : J.L.)


- Par Mylène Duguay (Collaboration spéciale)

L'Île-du-Prince-Édouard en images