FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 23 mars 2016
Émile Gallant, président de la Commission scolaire de langue française de l’Î.-P.-É.,  Doug Currie, ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture,  Gabrielle Cloutier, élève à l’école François-Buote, Wade MacLauchlan, premier ministre de l’Î.-P.-É., David Foley, élève à l’école François-Buote, Élizabeth Blake, directrice de l’école, Paula Biggar, ministre des Transports, des Infrastructures et de l’Énergie, et Bobby Morrissey, député d’Egmont et représentant de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

La cérémonie soulignant la fin des travaux de rénovation et d’agrandissement de l’école François-Buote et du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean a permis de célébrer l’éducation en français et son impact sur la communauté acadienne et francophone de Charlottetown.

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, a décrit les nouvelles installations comme étant «ultramodernes».  «L’éducation en français ne peut exister sans l’appui de la communauté acadienne et francophone, et la communauté ne peut s’épanouir sans l’éducation en français.  Il est donc essentiel que les administrations travaillent ensemble pour appuyer des initiatives de la sorte», a ajouté le premier ministre.

La construction de l’école et du centre communautaire actuels a été entamée au début des années 1990 et l’école a accueilli ses premiers élèves en septembre 1991.  

En 2012, le nombre d’élèves s’élevait à près de 300.  Cette croissance a donné lieu à des travaux de rénovation et d’agrandissement qui se sont échelonnés de 2012 à fin 2015.

Grâce à un investissement de plus de 10 millions de dollars des gouvernements fédéral et provincial (80 % provenant du gouvernement provincial, de souligner M. MacLauchlan) les installations comprennent maintenant 54 000 pi2 d’espace neuf ou rénové, dont 12 000 pi2 sont destinés au secteur communautaire.

L’école a été agrandie par l’ajout de salles de classe; des locaux destinés à l’enseignement technique et à l’enseignement de la charpenterie, de la mécanique et de la soudure; une aile pour les élèves du secondaire; un gymnase et une cafeteria plus grands; un nouveau laboratoire de science; et une nouvelle salle de musique, de toute beauté.  

Du côté du centre communautaire, les nouveaux espaces et les rénovations visaient le Centre de la petite enfance, le programme de garde avant et après l’école, les bureaux communautaires et les salles de réunion.  Des améliorations ont également été apportées à l’entrepôt de la cuisine et au salon.

Selon bien des critères, l’école François-Buote est encore une «petite école».  C’est du moins l’impression qu’en a eue Al Mouthana Karfoul, qui fréquentait une école de 3 000 élèves dans son pays d’origine, la Syrie.  «Je n’aurais jamais imaginé que cette petite école allait devenir comme une deuxième maison pour moi», a indiqué le jeune homme, invité à prendre la parole.  

Arrivé à l’Î.-P.-É. en 2011, il parle maintenant très bien français.  «Cette école était une place extraordinaire pour grandir.  Les amis, les enseignants et les souvenirs: je ne peux pas penser à une seule chose que je changerais», a-t-il indiqué.  

Membre de l’harmonie de l’école, Al Mouthana Karfoul est heureux de pouvoir répéter dans la nouvelle salle de musique et membre de l’équipe de basketball senior de son école, il est heureux de pouvoir jouer dans le gymnase agrandi.  

Le président de la Commission scolaire de langue française, Émile Gallant, est fier de ces nouvelles installations.  «Ça nous permet de jouer à fond la carte de la promotion de nos écoles, et de notre système d’éducation, avec des installations qui peuvent attirer et retenir nos clients, les élèves».

Il se réjouit que d’ici quelques mois, la communauté francophone de Kings-Est ait des installations de qualité, et que l’École-sur-Mer ait finalement une véritable salle de musique.  «Et nous avons un comité qui travaille sur un projet de rénovation et de construction pour l’école Évangéline, et bientôt, on devrait voir des progrès dans cette région aussi.  Le portrait d’ensemble, c’est qu’on aura des installations de qualité dans toutes les régions», ajoute Émile Gallant.


La ministre des Transports, des Infrastructures et de l’Énergie, Paula Biggar, a présenté la clé symbolique de l’édifice rénové et agrandi qui abrite l’école François-Buote et le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, à Charlottetown.  La directrice de l’école, Élizabeth Blake (au centre)  et la nouvelle directrice du volet communautaire, Nathalie Arsenault, qui entrera en fonction en avril, ont reçu la clé.


Lors de sa visite de l’école François-Buote, le premier ministre Wade MacLauchlan a visité la classe des métiers.


Lors de sa visite de l’école François-Buote, le premier ministre Wade MacLauchlan a eu droit à un petit concert privé donné par quelques élèves dans la salle de musique.  


Gabriel Arsenault.

- Par Jacinthe Laforest




 

L'Île-du-Prince-Édouard en images