FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
La Voie de l'emploi - Jan/Fév 2015
Les dirigeants du programme PERCÉ sont à la recherche de 25 étudiants postsecondaires pour participer à des stages de travail rémunérés à l’Île l’été prochain. «L’objectif principal de ce programme est de donner la chance à ces étudiants de vivre une belle expérience de travail salarié dans leurs domaines d’études ici, dans leur province natale. Ça leur fait voir qu’ils n’ont pas nécessairement besoin d’aller à Toronto ou à Calgary pour travailler dans leur domaine»,  explique Stéphane Blanchard, agent de développement jeunesse de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, organisme qui gère ce programme depuis une douzaine d’années.

Le stage même dure de 10 à 12 semaines.  De plus, les participants bénéficient d’une semaine d’orientation et de formation.

«Nous leur faisons explorer et redécouvrir leur province, nous leur faisons visiter des entreprises reliées à leur domaine et nous les aidons à établir des contacts importants», ajoute-t-il. «Nous leur faisons voir qu’il est bien possible de faire vie et carrière ici à l’Île.»

En 2013, le programme PERCÉ, créé ici même à l’Île-du-Prince-Édouard, et reconnu comme une pratique exemplaire par RDÉE Canada, a célébré son 10e anniversaire.  

À cette occasion, RDÉE ÎPÉ a sondé ses anciens participants pour tenter de mesurer son taux de succès et le rôle du programme dans la décision des jeunes professionnels de revenir travailler et vivre à l’Île.  

En 2005, Josée Gallant, devenue depuis Josée Gordon, a participé à PERCÉ.  

Aujourd’hui travailleuse sociale dans la région Prince-Ouest, Josée confirme que son expérience avec PERCÉ a été très utile.  «Quand on est jeune et qu’on vient de finir nos études, c’est difficile parfois de percer le marché du travail et de trouver l’emploi qui correspond à notre domaine d’études.  Grâce à mon stage PERCÉ, j’ai pu rencontrer les professionnels dans mon domaine, ce qui m’a ouvert des portes», a indiqué la jeune femme.  

Même si tous les jeunes qui font le programme PERCÉ ne réussissent pas à se trouver un travail de rêve dans leur province natale, le stage rémunéré, dans leur domaine, s’inscrit comme une étape cruciale dans leur parcours professionnel et leur cheminement vers une carrière stimulante.  

L’agent de développement invite donc tous les jeunes qui sont intéressés à faire partie du programme de visiter le site Web www.percepe.ca pour les  détails et pour remplir le formulaire d’intérêt. Il faut s’y inscrire au plus tard le 27 mars 2015.  À noter que le bilinguisme sera considéré comme un atout.

Les dirigeants du programme évalueront alors les demandes et, par l’entremise d’un système de pointage avancé, choisiront les 25 candidats les plus méritants.  RDÉE utilise ensuite ses contacts, collectés sur plus de 10 ans de partenariats, pour trouver à chaque participant choisi un lieu de stage approprié. Le stagiaire recevra alors le salaire que reçoit un débutant dans ce genre de travail.

De 2004 à 2013, le domaine d’études le plus fréquent parmi les participants à PERCÉ était la santé et les services sociaux, avec 37 % des participants.  

L’administration et les finances, avec 18 %, était suivie de près par les sciences, avec 17 %.  D’autres domaines incluent l’éducation et les technologie, ainsi que la récréologie. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images