FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 23 janvier 2015
Le ministre de l'Emploi et du Développement social, Jason Kenney, a donné un aperçu du soutien offert aux apprentis par le gouvernement du Canada lors d'une visite au Bureau canadien de soudage, à Milton (Ontario).   Le ministre a mis l'accent sur le nouveau prêt canadien aux apprentis, un engagement pris dans le Plan d'action économique de 2014 qui permet aux apprentis inscrits à un programme des métiers désignés Sceau rouge d'obtenir jusqu'à 4 000 $ en prêts sans intérêt par période de formation technique.

Au cours de sa visite du Bureau canadien de soudage, le ministre Kenney s'est joint à des apprentis, à des professionnels de l'industrie du soudage et à des administrateurs pour souligner l'importance d'appuyer davantage les apprentis afin qu'un plus grand nombre de Canadiens acquièrent les compétences et suivent la formation nécessaire pour occuper des emplois qui stimuleront la croissance de l'économie canadienne.

En plus du prêt canadien aux apprentis, le ministre Kenney a également parlé d'autres mesures d'aide, comme les crédits d'impôt et les subventions.  Le gouvernement du Canada offre des crédits d'impôt et des subventions destinés aux apprentis ainsi qu'aux employeurs afin d'inciter plus de Canadiens à envisager de faire carrière dans un métier spécialisé.  Jusqu'à présent, le gouvernement a octroyé plus de 500 000 subventions aux apprentis aux Canadiens.

De plus, le ministre Kenney a discuté de la demande criante de gens de métier spécialisés, particulièrement dans des domaines comme l'infrastructure.  Il a abordé des projets comme le Nouveau Plan Chantiers Canada du gouvernement.

Les faits en bref

· On estime qu'au moins 26 000 apprentis présenteront chaque année une demande de prêts canadiens aux apprentis, représentant plus de 100 millions de dollars.

· Sceau rouge comprend 57 métiers spécialisés, dont boulangers-pâtissiers, briqueteurs-maçons, charpentiers, électriciens, monteurs d'installations au gaz, opérateurs d'équipement lourd, monteurs de charpentes en acier, machinistes, peintres, plombiers, ferblantiers, mécaniciens de camions.

· Selon Statistique Canada, près de 360 000 personnes sont inscrites à plus de 400 programmes d'apprentissage et des métiers spécialisés. Toutefois, seulement la moitié des apprentis achèvent leur formation.

Le Bureau canadien de soudage, en tant que seule organisation de soudage canadienne dotée d'un mandat national, appuie tout programme permettant de créer un bassin de soudeurs qualifiés et prêts à travailler au pays.  Ce sont des personnes de métier qui ont bâti, et continuent de bâtir, ce pays.  «Comme l'âge moyen d'un soudeur s'élève maintenant à 56 ans, des initiatives comme le prêt canadien aux apprentis sont absolument nécessaires pour garantir que de jeunes Canadiens suivent la formation et obtiennent les outils et le soutien dont ils ont besoin pour entrer dans l'industrie et y 

L'Île-du-Prince-Édouard en images