FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 21 janvier 2015

Jeannette Arsenault, porte-parole de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É., était contente de dévoiler les finalistes pour les prix entrepreneuriaux qui seront présentés en mars prochain au Gala des entrepreneurs.


La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard compte environ 75 membres.  «Ce sont surtout des entreprises mais nous avons quelques individus.  Le recrutement pour 2015 est en cours», indiquent Jeannette Arsenault, porte-parole, et Raymond Arsenault, coordonnateur des activités de la Chambre.  

Comparé aux autres chambres de commerce de l’Île, la CCAF a peu de moyens, mais grâce à des partenariats très pertinents, elle réussit à offrir aux hommes et aux femmes d’entreprises de l’Île des activités pour satisfaire tous ses membres.  

Récemment, Jeannette Arsenault a justement procédé au lancement du calendrier des activités pour l’année 2015 à Summerside et à Charlottetown.  

Le mois de janvier va se conclure avec une présentation sur le programme de formation eForcePEI à Wellington le 28 janvier, puis, le mois de février offrira un dîner-causerie qui aura pour thème «Comment les avis des consommateurs peuvent contribuer à l’échec ou au succès de votre entreprise».  Cette causerie sera présentée deux fois, le 24 à Wellington et le 25 à Charlottetown et sera animée par Jacinthe Lemire et Tina Robichaud, deux excellentes communicatrices.  

Au mois de mars, la Chambre de commerce présentera son grand gala annuel, et remettra cinq prix entrepreneuriaux dans des catégories variées.  Les finalistes dans les cinq catégories ont été dévoilés.  Chez les jeunes entreprenants, les trois candidats sont Keith Turbide, Kyle Gill et Sophie Duguay, tous trois de Charlottetown.  Dans la catégorie Coopérative de l‘année, les deux finalistes sont la Caisse populaire Évangéline-Central et la Coopérative de développement culturel et patrimonial de Mont-Carmel.  Trois finalistes s’affrontent pour le prix de Femme d’affaire de l’année : Linda Lowther (Groupe Lowther), Louise Allaire (Banque Scotia) et Tanya Gallant (Cameleon Productions).  Le prix de l’entrepreneur distingué ira à un fermier qui s’appelle Julien car les deux finalistes sont Julien Arsenault, agriculteur de Mont-Carmel, et Julien Bernard, producteur laitier à Saint-Philippe.  

Finalement, deux candidats sont en lice pour le prix d’excellence de la présidence 2015.  Il s’agit de Wilfred Thompson de Thompson’s Woodcraft de North Bedeque, et Robert et Alfred Arsenault de Urbanville Farms, à Urbainville.  

«Comme vous le savez, notre Gala annuel est une occasion pour nous de réellement célébrer l’esprit d’entreprise de la communauté acadienne et francophone de l’Île et de valoriser les réalisations des candidats et des lauréats», dit Jeannette Arsenault.  

Cette dernière en a profité pour rappeler les trois grands pôles d’action de la CCAF de l’Î.-P.-É. : le réseautage, le partage et l’apprentissage.  «Chaque activité que nous faisons, nous encourageons nos membres à se réseauter, et à mieux se connaître, et à apprendre de nouvelles choses.  Je pense que c’est la force de notre regroupement», dit Jeannette Arsenault.    

Durant tout le reste de l’année, jusqu’à novembre 2015, la CCAF tiendra des activités, souvent sur l’heure du dîner, et très souvent en partenariat avec le Centre d’action rural de Wellington, un de ses principaux partenaires.

- Par Jacinthe Laforest  

L'Île-du-Prince-Édouard en images