FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
La Voie de l'emploi - Novembre 2014

Kelli Cook de Junior Achievment, aussi appelé Jeunes Entreprises.

Junior Acheivement, appelé en français Jeunes Entreprises (JE) a fait son entrée à l’Île-du-Prince-Édouard en 1985.  Par contre, bien avant de franchir le détroit de Northumberland, JE/JA était déjà, au Canada, la plus grande organisation ayant le mandat de préparer les jeunes à réussir dans une économie mondiale.  

Durant une année au Canada, JE/JA rejoint plus de 240 000 élèves dans plus de 400 communautés.  Ces programmes sont présentés par l’entremise de 14 500 mentors du monde des affaires offrant plus de 232 000 d’heures d’enseignement.

JE/JA est offert aux écoles et aux enseignants de l’Île chaque année.  «Certains de nos programmes sont plus populaires que d’autres», insiste Kelli Cook, gestionnaire des programmes et des opérations au bureau de JE/JA à Charlottetown, qui emploie quatre personnes à temps plein et qui accueille régulièrement des stagiaires.  

«Les programmes de JE/JA reposent sur trois grands piliers : la littératie financière, la préparation au monde du travail et l’entrepreneuriat.  Nous avons des programmes pour les 3e, 4e et 5e années, qui aident les jeunes à comprendre, à leur niveau, le rôle de l’argent dans leur vie pour semer chez eux la graine de l’entrepreneuriat.  Tous ces programmes sont livrés par des bénévoles bien formés dans les classes qui en font la demande.  Le programme ne coûte rien aux écoles : tout est pris en charge par JE», précise Kelli Cook.  Ces sessions, totalisant environ quatre heures de formation, sont intégrées dans les cours de sciences de la société enseignés au primaire et à l’élémentaire.  

Le programme de préparation au monde du travail, intitulé en anglais «Economics for Success (EFS)» est de loin le plus en demande.  «Ce programme est fait pour les élèves de la 8e année, mais très souvent, les enseignants du secondaire nous demandent de revenir parler à leurs élèves pour qu’ils soient davantage prêts à affronter la vie.  Nous donnons environ 100 présentations de EFS par année.  Dans ce programme, nous montrons aux élèves comment faire un budget, et pourquoi il faut en faire un.  Par des jeux de rôle, des mises en situation, des jeux interactifs, nous les amenons à réfléchir sur leur avenir et sur le chemin qu’ils vont suivre», dit Kelli Cook.  

Le troisième grand programme de JA/JE à l’Île, est le programme de la mise sur pied d’une compagnie.  Ce programme s’adresse aux classes du secondaire, et il peut durer 11 semaines ou 18 semaines, suivant le choix de l’école de l’offrir durant les heures de classe ou de façon parascolaire.  

«Chaque année, le nombre de classes inscrites au programme varie et ce sont surtout les écoles de Charlottetown qui participent à ce programme.  Dans l’ouest de la province, une de nos plus fidèles écoles est l’école Évangéline, qui forme toujours des compagnies super intéressantes.  L’an dernier, par exemple, la compagnie des Sweatshirts a remporté un très bon succès et les profits ont été versés à l’école, pour améliorer la sonorisation.  Cela a été une de nos meilleures compagnies de l’an dernier», dit Kelli Cook.  

Junior Achievement a été fondé par Horace Moses, Theodore Vail, and Sen. Murray Crane du Massachusetts et a débuté en 1919 sous la forme de petits clubs parascolaires sur le monde des affaires pour les jeunes de Springfield, Massachusetts.  D’abord marginal, JA/JE est maintenant offert dans 121 pays.  C’est d’ailleurs très intéressant de consulter les sites Web écrits dans la langue des participants.  

www.jaworldwide.org

L'Île-du-Prince-Édouard en images