FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
La Voie de l'emploi - sept/oct 2016

Jon Zalewski, enseignant du cours d’éducation à la carrière à l’école Évangéline, a demandé à ses élèves de se décrire dans un dépliant promotionnelle.

Tout le monde a déjà reçu un dépliant par la poste, ou lors d’un salon promotionnel quelconque.  Le format est pratique, l’information y est concise et bien organisée, facile à comprendre.  C’est un outil idéal pour faire de la promotion.  

Alors, pourquoi ne pas faire un dépliant pour se décrire soi-même, alors que nous abordons le marché du travail?  C’est justement ce que les élèves de 10e année de l’école Évangéline font en cette fin du mois de septembre, à l’intérieur de leur cours d’Éducation à la carrière.  

L’enseignant, Jon Zalewski, qui enseigne ce programme pour la première année, a proposé à ses élèves de faire un dépliant qui contiendra des informations pertinentes au marché du travail et au choix de carrière, et qui sera créatif et attirant.  

Par exemple, les élèves doivent écrire les emplois qu’ils ont déjà occupés, ou les domaines où ils aimeraient travailler, selon les cas.  Ils doivent aussi parler de leurs intérêts, et de leur vision d’avenir.  

Ils doivent aussi y décrire leurs forces, leurs habiletés, leurs valeurs, les personnes qui les inspirent, les sports qu’ils pratiquent, etc.  

«C’est une activité qui a été développée au cours des récentes années, et que j’ai décidé d’intégrer dans le cours cette année.  Pour faire ce dépliant, les élèves doivent vraiment réfléchir à ce qu’ils veulent, et à comment ils entrevoient leur vie professionnelle et personnelle.  Ça leur permet de se projeter dans l’avenir de quelques années et de planifier les prochaines étapes.  En plus, ils peuvent être aussi créatifs qu’ils veulent», a indiqué l’enseignant.  

On pourrait pousser l’idée plus loin : pourquoi ne pas remplacer la traditionnelle lettre de présentation ou le traditionnel curriculum vitae, par un dépliant bien organisé, en couleur, et graphiquement intéressant?

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images