FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 15 mars 2016

Rachel Chappell, à gauche, coordonnatrice du Concours des dragons, et Jeannette Arsenault, à droite, présidente de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, présentent un gros chèque de 10 000 $ aux champions du concours, Iain MacInnes et Karine Gallant, qui établissent une malterie nommée Productions Piroune à Mont-Carmel. 


Karine Gallant et Iain MacInnes ont mérité le prix de 10 000 $ au terme du concours des Dragons 2016, pour les aider à mettre sur pied une malterie, nommée Productions Piroune.  

Lors de la grande finale du Concours des dragons de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le samedi 12 mars à Summerside, Karine et Iain, ont présenté leur projet d’entreprise devant les «dragons» et le public.  

Le duo gagnant a expliqué, lors de sa présentation, que l’industrie de bière artisanale des Maritimes doit actuellement importer le malt qu’elle utilise pour produire sa bière puisqu’il n’y a aucun producteur de malt qui peut répondre à la demande dans la région en ce moment. 

Productions Piroune, qui installe son usine à Mont-Carmel, produira environ 60 tonnes de malt par année, lors de la première année d’activités.  Avec le temps, on pourra augmenter la production à 80 ou 90 tonnes dans l’espace disponible.  

«Présentement, ce qui limite notre production, à moyen terme, c’est la grandeur de notre usine.  C’est pourquoi notre production est d’un maximum de 90 tonnes par année.  Mais nous savons que le marché pour le malt est énorme.  Éventuellement, nous pourrions construire une plus grande usine, mais nous n’en sommes pas là encore et nous préférons assurer la qualité, la stabilité et le cachet unique de notre produit plutôt que de pousser fort sur les chiffres de ventes», indique Karine Gallant.   

Le malt est nécessaire à la production de la bière, qui est un breuvage fermenté.  «Pour fabriquer le malt, nous allons acheter du grain des producteurs, de l’orge pour commencer.  Puis, l’orge passera par un processus de germination et de cuisson, pour être transformée en malt», a expliqué Karine Gallant.  Le malteur de Productions Piroune sera Iain MacInnes, qui s’intéresse à la fabrication de la bière depuis longtemps et qui prévoit recevoir sa certification de brasseur.  

«Le prix du concours nous permet de faire un grand bond de l’avant et de progresser plus vite dans l’établissement de notre entreprise.  Nous remercions le RDÉE et les dragons d’avoir choisi notre projet», ont indiqué les gagnants, en recevant le prix de 10 000 $, assorti d’une adhésion gratuite d’un an aux Chambres de commerce de Summerside et Charlottetown et un bon d’achat de 200 $ de la librairie de l’Université de l’Î.-P.-É.  

Le prix proprement dit provient de contributions financières de RDÉE Î.-P.-É., Innovation Île-du-Prince-Édouard, RDÉE Canada et The Co-operators.

De plus, les trois finalistes, Jérémie Arsenault (Simple Feast Catering) et Charlene Doherty (Mini Acres), de même que les gagnants, recevront tous un cours en affaires gratuit du Collège Acadie Î.-P.-É. et une adhésion d’un an à la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.

Les trois dragons étaient Gilles Lanteigne, vice-président des ventes hors réseau de la Fédération des caisses populaires acadiennes et président de RDÉE Canada; Dr Caroline LeBlanc, psychologue et propriétaire du Serene View Ranch, et Pauline Roy, présidente de YEMBA Consulting.  

Le Concours des dragons 2016 a été organisé et coordonné grâce à une contribution financière de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images