FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
La Voie de l'emploi - février/mars 2016
Les apprentis qui ont entamé le processus de formation en établissement, mais qui n’ont pas pu obtenir ou maintenir un lien avec un employeur, auront de l’aide.  Un programme pilote d’un an, le premier de son genre au Canada, permettra aux apprentis inscrits de n’importe quelle province de participer à un bloc de formation en établissement offert par l’entremise de la Section d’apprentissage du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, sans avoir besoin de lien avec un employeur.

«Grâce à cette flexibilité, les apprentis pourront améliorer leur formation et devenir plus attrayants aux employeurs de l’Île, ce qui augmentera leurs chances de créer un lien avec un employeur dans l’avenir.  Nous nous réjouissons de pouvoir faire entrer les apprentis en contact avec des employeurs potentiels, tout en les aidant à développer les compétences nécessaires pour obtenir du travail durable», a indiqué le ministre de la Main-d’œuvre et des Études supérieures, Richard Brown.

Pour être admissibles, les candidats doivent avoir droit à l’assurance-emploi et être sans emploi au début de la formation.  Ils doivent être âgés de 18 ans ou plus, vivre à l’Île-du-Prince-Édouard et être un apprenti inscrit dans une autre province canadienne dans un métier désigné pour la formation en apprentissage à l’Île-du-Prince-Édouard.

Tous les niveaux de formation sont admissibles; cependant, si un candidat est rendu à son bloc final de formation, il devra répondre à tous les critères d’apprentissage de la province dans laquelle il est inscrit.

Ce programme pilote d’un an, approuvé par le PEI Apprenticeship Board, sera surveillé et évalué par le personnel du programme au cours de la prochaine année.  Il cadre bien avec les efforts actuels en apprentissage déployés par les projets d’harmonisation de l’apprentissage atlantiques et nationaux.

Par ailleurs, l’Accord sur la mobilité des apprentis permettra aux apprentis de travailler temporairement ou d’être transférés de façon permanente dans un autre territoire ou une autre province, et d’obtenir la reconnaissance de leur expérience de travail et de leurs compétences, peu importe où ils les ont acquises au Canada.  Il en va de même pour leurs études.

Pour obtenir plus d’information, contactez Ken MacDougall (902-888-8034; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou Alan Large (902-368-4464; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 

L'Île-du-Prince-Édouard en images