FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 12 août 2015

Kevin Chaisson accepte gracieusement le prix du Violon d’or des mains de la présidente du Jamboree Atlantique des Violoneux, Caroline Arsenault.


La mère de Kevin Chaisson lui avait dit, lorsque ce dernier était petit garçon, qu’il était assez bon pour jouer un jour pendant des spectacles de musique et des soirées de danses.  Plus de 50 ans plus tard, il n’a jamais perdu son zèle pour la musique traditionnelle et oui, il joue très souvent au grand plaisir des gens lors de spectacles et de danses. 

«Ce n’est pas imaginable, ce qu’un peu d’encouragement peut faire», a dit Kevin Chaisson, le récipiendaire du prix du Violon d’or, pour 2015.  «Chaque fois que j’ai la chance d’offrir un petit mot d’encouragement, surtout aux débutants et aux jeunes, j’essaie de le faire.  C’est tellement important».

Depuis des dizaines d’années, Kevin Chaisson vient jouer pendant la fin de semaine du Jamboree Atlantique des Violoneux dans la région Évangéline.  C’est une tradition bien établie que «les Chaisson» de Rollo Bay, soit Peter et Kevin Chaisson, viennent jouer au Jamboree.  Peter Chaisson est décédé subitement il y a seulement quelques semaines, Kevin a quand même bien voulu accepter de venir jouer du piano pour plusieurs violoneux, incluant son neveu Darren Chaisson. 

«Lorsque je me fais demander et que j’ai la chance de jouer, j’ai de la difficulté de dire non», souligne Kevin.  «C’est une passion que j’ai et je suis toujours content de faire de la musique.  Ici, pendant le Jamboree, j’ai toujours adoré y venir et j’ai toujours l’occasion de vivre de beaux moments». 

Ward MacDonald, ami et ancien membre du comité organisateur du Jamboree Atlantique des Violoneux, a fait la lecture du texte pour présenter le prix du Violon d’or à Kevin Chaisson : «Il y a beaucoup d’émotion dans la salle lorsque Kevin entre et s’assoit au piano; soudainement, l’énergie de la fête ou du spectacle est doublée», explique Ward MacDonald.  «Kevin est l’excellent exemple de la musique traditionnelle.  Chaque fête doit avoir un violoneux, oui, mais chaque violoneux doit avoir un bon joueur de piano, et Kevin est l’un des meilleurs accompagnateurs dans le monde du violon traditionnel.»  L’on mentionne aussi, dans la présentation, l’influence que Kevin Chaisson a eue sur ses six enfants, qui sont tous des musiciens accomplis.  

«La graine d’encouragement que Kevin a continuellement plantée au fil des ans est maintenant en train de produire une récolte musicale exceptionnelle pour les prochaines générations», continue Ward MacDonald.  «Il mérite très certainement ce prix du Violon d’or».  


Cassie MacDonald.


Zakk Cormier.


Albert Arsenault.


Rannie MacLellan.

- Par Nick Arsenault

L'Île-du-Prince-Édouard en images