FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 20 mai 2015

Aline Cohen, coordonnatrice provinciale du Salon du livre de l’Île-du-Prince-Édouard 2015.


Aline Cohen est la coordonnatrice locale du Salon du livre de l’Île-du-Prince-Édouard.  «Nous préparons une programmation magnifique.  C’est extraordinaire, ce que nous prévoyons pour notre Salon du livre», indique Aline Cohen, à trois semaines environ de l‘événement.

Le Salon du livre 2015 aura lieu durant la première semaine de juin sur le campus de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que dans les écoles de la région de la capitale, grâce au volet «Écrivains en milieu scolaire» les lundi et mardi 1er et 2 juin.  Ce volet se poursuivra sur le site du Salon du livre le mercredi 3 juin, alors que le site sera ouvert exclusivement aux élèves qui viendront rencontrer les auteurs sur place.  

La portion grand public du Salon du livre 2015 ouvrira officiellement le jeudi 4 juin.  À partir de 18 h 30, un nombre impressionnant d’activités, de conférences et de lancements est au programme.  

«C’est notre ambassadrice du Salon, Antonine Maillet, qui fera la conférence d’ouverture.  Également, Georges Arsenault lancera son livre sur les mémoires d’Aubin-Edmond Arsenault, ancien premier ministre et juge de la Cour suprême de l’Île-du-Prince-Édouard.  De plus, l’auteure Marie-France Comeau de la Nouvelle-Écosse lancera l’album «Le pit à papa», un livre qui s’inspire d’un texte d’Angèle Arsenault», explique Aline Cohen.  

Malgré qu’il soit encore très jeune, le Salon du livre de l’Île-du-Prince-Édouard a connu un franc succès l’année dernière et la satisfaction des participants s’était étendue jusqu’aux maisons d’éditions qui étaient ravies de leurs ventes.  

Cette année, de grandes maisons d’édition seront présentes.  Il y aura Gallimard, Auzou, Casterman, Scholastic, Prologue, Héritage, Domini-que et Compagnie, Leméac et Druide, la Grande marée, Bouton d’or d’Acadie, Bayad Isatis, La Morue Verte, les Éditions de la Francophonie et plusieurs autres.  «Certaines maisons auront leur propre kiosque tandis que d’autres vont se regrouper dans un kiosque.  Toutes les maisons seront installées au MacMillan Hall,  l’intérieur du Centre pour étudiants Murphy, sur le campus universitaire.  

Toutes ces maisons d’édition proposeront des livres pour adultes, pour les jeunes, pour la famille en général, et des livres de tous les genres.  Par exemple, Casterman est la maison d’édition des bandes dessinées Tintin, entre autres.  

L’espace du Salon du livre inclut aussi «The Wave», adjacent au MacMillan Hall, où il y aura une scène pour présenter des causeries, des échanges entre auteurs, et des interviews animées par des gens de la communauté.  

Parmi les auteurs qui seront en vedette, mentionnons Chrystine Brouillet, la créatrice des romans d’enquête mettant en vedette Maude Graham, une enquêtrice de la région de Québec.  «Chrystine Brouillet est une grande épicurienne et elle va entre autres animer une activité «Livre et fourchette».  Elle nous réserve une grande surprise car il se pourrait bien que l’histoire d’un de ses prochains livres se passe à l’Île-du-Prince-Édouard», indique Aline Cohen.

Le tandem Lise Aubut et Edith Butler sera également au Salon du livre, pour présenter la biographie de la chanteuse écrite par sa compagne et l’auteure de la plupart de ses chansons.  Également, Phil Comeau, cinéaste de la Nouvelle-Écosse, fait partie des invités.  «Il va participer à des discussions sur l’acadianité avec Antonine Maillet et il va aussi s’entretenir avec des élèves.  De plus, il va présenter son long métrage, Le Secret de Jérôme, et sera là pour répondre aux questions.»

D’autres auteurs inscrits au programme sont Valois Robichaud, parrainé par le Réseau Santé en français de l’Île, Gaétan Frigon, parrainé par RDÉE Î.-P.-É. ainsi que Amélie Debois, Andrée Poulin, Caroline Mérola, Cindy Roy, Denis Boucher, Laurent Chabin, Louise Tremblay D’Essiambre, Martine Latulippe, Michel Noël, Richard Petit, Sylvie Roberge.  

Comme l’an dernier, il y aura des activités pour tous les âges, tous les publics et tous les goûts.  L’initiative «Une nuit à la bibliothèque» aura lieu dans la nuit du vendredi au samedi et plusieurs auteurs viendront rencontrer les élèves choisis au terme d’un concours. 

Le Salon du livre s’organise par un regroupement de personnes dévouées issues du milieu de l’éducation et de la littératie.  «Ces personnes m’impressionnent tellement.  Elles chouchoutent les élèves, et elles font tout ce qu’elles peuvent pour leur donner l’envie et le goût de lire.  Elles travaillent toute la journée et le soir et la fin de semaine, elles se consacrent à l’organisation de ce salon.  Elles sont admirables.  Je les entends discuter ensemble et tous les membres du comité organisateur se régale à l’avan-ce des découvertes que les enfants vont faire.  Ce sont des personnes passionnées par le livre», indique Aline Cohen.  

Cette dernière en a profité pour mentionner que les organisateurs aimeraient pouvoir compter sur une cinquantaine de bénévoles, pour l’accueil et l’information.  


Chrystine Brouillet.  (Photo : Marcel La Haye)

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images