FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le mercredi 13 novembre
Par Nick Arsenault

Un petit gars d’Urbainville continue de laisser sa marque au Nouveau-Brunswick. Melvin Gallant, qui a passé son enfance et ses premières années d’études à la petite école d’Urbainville, a récemment reçu un prix qui le place parmi les plus grands contributeurs au développement des arts littéraires en français au Nouveau-Brunswick.  

À Fredericton, le 28 octobre dernier, Melvin a reçu le Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts littéraires en français, au Nouveau-Brunswick.  

«Je ne pensais pas recevoir un prix comme cela», a avoué humblement M. Gallant.  «J’étais honoré qu’on m’ait souligné de cette manière».

Melvin Gallant, de même que Jenny Munday (Arts de la scène) et Janice Wright-Cheney (Arts visuels), ont eu une cérémonie spéciale à la maison du Lieutenant-gouverneur, à Fredericton.  Selon Melvin, il n’avait jamais vécu une expérience comme celle-là avant! 

Transformation à Paris

Après un premier baccalauréat en sciences commerciales à l’Université Saint-Joseph, Melvin n’aurait jamais cru évoluer dans le monde des mots.  Cependant, après avoir entamé des études de sciences politiques à Paris, les arts littéraires l’ont soudainement intéressé.  Il avait découvert une nouvelle passion; et un univers plus intéressant que celui des chiffres. 

Il a persisté dans ce nouveau domaine et a complété une maîtrise en lettres à Paris, de même qu’un doctorat en lettres, cette fois-ci en Suisse.

Instigateur d’Éditions d’Acadie et l’Association des écrivains acadiens

Après ses années d’études professionnelles en Europe, Melvin est revenu en Acadie et est devenu professeur de littérature à l’Université de Moncton de 1964 à 1993.  Pendant ces années à Moncton, il était une voix pour les écrivains acadiens lorsqu’il n’y en avait presque pas.  

«J’étais là avec d’autres écrivains pour mettre sur pied Les Éditions d’Acadie, la première maison d’édition en Acadie.  «L’organisme “Les Éditions d’Acadie” était mon bébé et je trouve que les écrivains acadiens ont vraiment apprécié cette organisation.» 

Un peu en parallèle, Melvin était également l’instigateur de l’Association des écrivains acadiens, organisme qui a su regrouper et offrir un certain support aux écrivains en Acadie. 

Dédié à l’écriture 

Aujourd’hui, Melvin consacre la majorité de son temps à l’écriture, chose qui l’a toujours passionné.  Il a à son actif une longue liste de romans, poèmes et essais.  Récemment, il s’est engagé dans des romans historiques et il a lancé son dernier ouvrage, «Le Métis de Beaubassin», qui a beaucoup plu à ses lecteurs.  

Pour plus de renseignements à son sujet, visitez son site Web, www.melvingallant.com.  



L’Honorable Graydon Nicholas, Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, présente à Melvin Gallant le Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts littéraires en français.  (Photos : Gracieuseté)

L'Île-du-Prince-Édouard en images