FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 11 juin 2014

À l’occasion du tout premier Salon du livre,  la fée merveilleuse Féeli Tout (Fée lit tout) est sortie de son marais magique à Dieppe, au Nouveau-Brunswick, pour divertir des élèves de partout à travers la province.  Les élèves de la maternelle à la 3e année ont eu la chance d’écouter cette fée dynamique lors d’une visite spéciale à l’école d’immersion française Greenfield le 5 juin dernier. 

Accompagnée de ses animaux magiques et vêtue de sa jupe en pages de romans, ses ailes et bottes rouges et ses bas rayés, elle a partagé trois des ses livres préférés avec les jeunes lecteurs, tous très attentifs et curieux.  Cependant, ce n’était pas une lecture traditionnelle… Fééli Tout a animé, chanté, dansé, crié et chuchoté les paroles des livres au sujet d’un méchant loup perdant, tous écrits par son auteur préféré, Mario Ramos. 

Fééli Tout est un personnage fictif qui a été créé par l’auteure Cindy Roy.  Comme consultante pédagogique, elle a développé le caractère de Fééli Tout il y a environ deux ans afin de présenter la lecture et promouvoir les livres d’une façon innovante. «J’ai introduit cette fée lors du Salon du livre de la Péninsule Acadienne il y a deux ans», explique l’auteure.  «Je ne croyais pas que ça allait devenir ma nouvelle carrière, mais j’adore ça!».  

Depuis cela, elle s’est fait connaître dans les écoles, bibliothèques, garderies, libraires et salons du livre au Québec ainsi que dans les Provinces maritimes.  À la recherche de petites oreilles pour promouvoir le plaisir des livres, elle inspire des jeunes auteurs et lecteurs à découvrir, eux-mêmes, la magie de la lecture et toutes les opportunités qu’elle offre. 

Stella Arsenault, enseignante à la maternelle, était très heureuse d’accueillir Féeli Tout dans son école. «Grâce à sa présentation intéressante, nous aurons la chance de la découvrir un peu plus comme auteure», explique Mme Arsenault.  «Puisque nos élèves l’ont rencontrée, ils seront plus intéressés à lire ses œuvres, ce qui aidera leur niveau de français». 

Bien que ces élèves en immersion aient tous déjà un niveau de français remarquable pour leur âge, l’école est très contente de pouvoir offrir ce genre d’activité en partenariat avec le Salon du livre afin de promouvoir la lecture et la langue française.  Pour conclure, Féeli Tout a invité les élèves à lui écrire des lettres.  

- Par Taylor Arsenault -

L'Île-du-Prince-Édouard en images