FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 25 mars 2016

Dans cette scène, Anne, jouée avec brio par Jorja Shields, vient tout juste de casser son ardoise sur la tête du taquin Gilbert.  Les autres élèves de la classe rient de bon cœur.  


Les élèves de l’école Pierre-Chiasson ont livré le 14 mars dernier le fruit de plusieurs mois de travail.  Ils ont présenté sur scène, à trois reprises la même journée, une pièce de théâtre basée sur l’histoire de la petite orpheline rousse, Anne... la maison aux pignons verts.  

Les deux responsables de cette initiative sont Angela Pendergast-Arsenault et Suzanne Chaisson, deux enseignantes.  «Cela fait plusieurs années que nous voulons monter une pièce de théâtre dans notre école, car nous savons que nos élèves ont beaucoup de talent.  Nous avons entrepris le projet avec beaucoup de naïveté : nous ne savions pas que ce serait autant de travail.  Mais nous sommes très heureuses du résultat», ont indiqué les deux enseignantes, après la troisième représentation du 14 mars, celle qui a été présentée en soirée, devant un public conquis et réceptif.  

La pièce est basée sur l’histoire bien connue d’Anne, une jeune orpheline aux cheveux roux et au tempérament impétueux, qui arrive dans la maison aux pignons verts, tenue par Marilla et son frère Matthew.  

Angela Pendergast-Arsenault est la fille de la dramaturge Eileen Chiasson-Pendergast, qui a monté plusieurs pièces de théâtre dans sa région natale et ailleurs au Canada.  «Ma mère a adapté l’histoire et monté cette pièce de théâtre au Manitoba l’an dernier, et j’avais envie de faire le projet ici.  On a commencé à pratiquer vers la mi-octobre.   Après quelques mois, on a fixé une date pour avoir un objectif précis, juste avant le départ pour la pause de mars», a indiqué Angela.  

Grâce à leur succès et aux compliments qu’ils ont reçus, les élèves ont vécu leur dernière semaine de classe avant le congé avec la satisfaction du projet complété et un sentiment d’accomplissement difficile à égaler.  

De la maternelle à la 12e année, les élèves comédiens ont joué leur rôle à la perfection.  «C’est certain que nous les avons fait travailler fort.  Nous voulions qu’ils paraissent bien, que ce soit pour eux une expérience positive.  Nous voulions aussi que ce soit les enfants qui soient en vedette dans chaque scène et qu’ils aient de très beaux costumes.  C’est pourquoi il n’y a pas énormément de décors», a indiqué Angela.  

Ceci étant dit, grâce à la collaboration de nombreux bénévoles, chaque scène est agrémentée de meubles et d’accessoires qui aident à préciser l’endroit où la scène se situe : la cuisine, l’école, ou autre.  

Au départ, la pièce de théâtre a été préparée pour être présentée le 14 mars seulement.  Cependant, croient les deux enseignantes responsables, s’il y avait des demandes, il est possible que la pièce soit jouée à nouveau.


Dans cette scène, Anne a grandi.  Jouée par Emma Profit, Anne se prépare à quitter la maison pour le collège.  Marilla et Matthew sont tristes de la voir partir. 


Les deux responsables de la pièce de théâtre Angela Pendergast-Arsenault et Suzanne Chaisson.

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images