FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 15 mars 2016


Les tounes du grand répertoire d’Eddy Arsenault ont été très appréciées par la grande foule qui remplissait le Centre Vanier à Wellington le dimanche 13 mars dernier.

Une trentaine de musiciens participaient à faire vibrer la foule de presque 200 personnes avec les tounes du répertoire d’Eddy Arsenault.  

Marie Livingstone qui a organisé cet après-midi de musique avec l’aide du Conseil scolaire-communautaire Évangéline dans le cadre des Rendez-vous de la Francophonie 2016 s’est dite très satisfaite de son bon déroulement.  «Je tiens à remercier tous les musiciens qui sont venus pour partager leur talent et aussi la foule qui a assisté en si grand nombre à ce partage des tounes du répertoire d’Eddy», indique-t-elle.

«Quel bel après-midi de talents encore une fois», souligne Roger Arsenault de Wellington.  «Nous sommes tellement chanceux d’avoir ce calibre de musiciens dans notre belle région».

Il faut souligner que quatre des musiciens qui faisaient partie de cette troupe de talents étaient Marie, Hélène, Peter et Albert, quatre des enfants d’Eddy.  Amand Arsenault, le frère d’Eddy que l’on a vu régulièrement sur la scène avec Eddy pendant plusieurs années s’est aussi joint aux musiciens.  L’épouse d’Eddy, Rita se trouvait dans la salle toute souriante et fière de ces moments spéciaux.

«J’attendais mon père, je sentais sa présence», explique la fille d’Eddy, Marie Arsenault.  «Il aurait vraiment aimé faire partie de ce grand cercle de musiciens, il aurait été heureux.  C’était comme s’il était là, tellement j’ai entendu ses tounes tout au long de sa vie.  Il n’aurait pas voulu qu’on lui rende hommage, il aurait simplement apprécié faire partie de ce bel après-midi comme tous les autres musiciens».


Plusieurs violoneux faisaient partie du cercle de musiciens, en voici quelques-uns: Marie Livingstone, Edward Arsenault, Peter et Albert Arsenault, deux fils d’Eddy et Louise Arsenault, à l’arrière d’eux, on peut voir les deux filles d’Eddy, Hélène et Marie qui faisaient partie de ceux qui accompagnaient les violoneux.  


Rita Arsenault, l’épouse d’Eddy Arsenault a beaucoup apprécié les tounes du répertoire de son mari.

- Par Marcia Enman

L'Île-du-Prince-Édouard en images