Le 11 mai 2017
Les recettes tirées de la remise de permis et de plaques d’immatriculation continuent d’appuyer les efforts de protection de la faune dans toute l’Île-du-Prince-Édouard.  Le Fonds de conservation de la faune fournit un appui financier à des groupes qui réalisent des projets ciblant la faune et les efforts de conservation. En 2016, le Fonds a été en mesure de financer 51 projets. Le Fonds est alimenté par deux sources de revenu : les droits de permis annuels imposés aux chasseurs, aux pêcheurs à la ligne et aux trappeurs, et les frais supplémentaires de 10 $ exigés pour avoir une plaque d’immatriculation spéciale sur laquelle figure une espèce représentant la faune et la flore de l’Île.

« Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard se réjouit d’avoir signé un protocole d’entente avec le comité du Fonds de conservation de la faune de l’Î.-P.-É. plus tôt cette semaine, a déclaré Robert Mitchell, ministre des Communautés, des Terres et de l’Environnement. Nous réaffirmons ainsi notre appui envers le comité et l’excellent travail qu’il effectue dans toute la province. La signature a permis de formaliser l’entente selon laquelle tout l’argent recueilli par le programme des plaques d’immatriculation promouvant la conservation est remis au Fonds de conservation de la faune. »

Le comité responsable du Fonds est composé de 11 bénévoles qui examinent les demandes de financement deux fois par an, soit au printemps et à l’automne. Les projets financés sont répartis en cinq catégories : les aires naturelles, la restauration ou l’amélioration d’habitats, l’éducation, la recherche et la surveillance, et autres.

« Le comité du Fonds de conservation de la faune est ravi d’avoir une confirmation officielle de la contribution financière du gouvernement, car cela nous permettra de continuer d’appuyer divers projets dans toute l’Île, de dire la présidente du comité, Jackie Waddell. Nos subventions sont accordées à une vaste gamme d’organisations qui mènent d’importantes activités de sensibilisation, de recherche et de restauration d’habitats. Tous ces projets profitent à la fois aux espèces sauvages et aux Insulaires. »

On peut lire la description complète des projets sur le nouveau site Web du Fonds de conservation de la faune à www.peiwcf.ca(link is external) (lien en anglais). On y trouve aussi de l’information sur le Fonds et les étapes à suivre pour faire une demande de financement de projet.  

« Les plaques promouvant la conservation permettent à des milliers d’Insulaires de contribuer à la protection de la faune et de l’environnement à l’Île-du-Prince-Édouard tout en manifestant leur fierté à l’égard de notre patrimoine naturel, a souligné Paula Biggar, ministre des Transports, de l’Infrastructure et de l’Énergie. Ce programme s’est avéré être un grand succès, et ce, tant pour la faune que pour les Insulaires. »
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images