FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 21 avril 2017
Cathy Binette a réalisé personnellement l’importance du don d’organes, et elle encourage les Insulaires à utiliser le nouvel outil en ligne pour s’inscrire en tant que donneur.

Mme Binette a reçu un rein d’une amie il y a 20 ans dans le cadre du premier don d’organe d’un ami à l’autre au Canada atlantique. Santé Î.-P.-É. a fait en sorte qu’il soit plus facile pour les Insulaires de devenir donneurs d’organes et de tissus au moyen d’une nouvelle version interactive du registre des déclarations d’intention concernant le don d’organes et de tissus, disponible en anglais et en français.

« Son don m’a permis de vivre sans la dialyse et de faire l’expérience d’une vie dans la plénitude avec ma fille, mes petits-enfants et mon arrière-petit-enfant, a affirmé Mme Binnette. Ayant reçu ce don du temps, j’encourage fortement tous les Insulaires qui sont en mesure de le faire à devenir donneurs et à inscrire leurs souhaits en ligne afin d’offrir à d’autres le don de la vie. »

Auparavant, les Insulaires admissibles devaient remplir un formulaire et l’envoyer par la poste à Santé Î.-P.-É. afin d’inscrire leurs souhaits. À ce jour, environ 19 pour cent des Insulaires ont été ajoutés au registre en remplissant au préalable le formulaire d’intention de faire un don.

« Devenir donneur d’organes ou de tissus est l’un des plus grands présents que nous puissions offrir, a déclaré Robert Henderson, ministre de la Santé et du Mieux-être. Ce nouveau registre en ligne permettra aux Insulaires de faire connaître leurs souhaits plus facilement et d’offrir un outil plus efficace à nos fournisseurs de soins de santé. »

Cinq provinces et territoires canadiens sur dix, y compris l’Île-du-Prince-Édouard, proposent maintenant un registre en ligne pour les déclarations d’intention concernant le don d’organes et de tissus. Le nouveau registre provincial d’intention de faire un don sera lié uniquement à la nouvelle carte-santé de l’Î.-P.-É. Le cœur rouge qui se trouve actuellement sur le permis de conduire et sur la carte d’identité de bénévole délivrée par le gouvernement cessera d’être valide d’ici 2019.

Au cours des 10 dernières années, 32 Insulaires ont fait don de tissus et environ 15 ont donné des organes. Près de 900 Insulaires ont bénéficié de dons de tissus et cent autres ont été receveurs d’organes.  

Grâce au don d’organes (cœur, foie, pancréas, intestin grêle, reins et poumons) après le décès, de nombreuses vies peuvent être sauvées. Les donneurs vivants peuvent également donner l’un de leurs reins ou une portion de leur foie ou de leurs poumons. Le don de tissus comme de la peau, des os, des tendons, des cornées, des yeux et des valvules cardiaques peut permettre d’améliorer la qualité de vie d’une personne ayant subi des brûlures ou ayant des problèmes de vision ou de mobilité.

À l’heure actuelle, 27 Insulaires sont en attente d’une greffe d’organe.

« Il est très important pour les Insulaires de prendre le temps d’inscrire leurs souhaits et d’en discuter avec les membres de leur famille afin que ceux-ci n’aient pas à prendre de décisions pendant une période très difficile, de dire Mme Angela Carpenter, gestionnaire provinciale des dons et des greffes d’organes et de tissus. Nous espérons que, grâce à la version interactive du registre en ligne, il sera plus facile pour les gens de faire connaître leurs souhaits. Chose certaine, les fournisseurs de soins de santé disposeront d’un meilleur accès à l’information et il sera plus facile pour eux de reconfirmer l’intention des patients avant de parler avec les familles. »

Au cours de la Semaine nationale de sensibilisation au don d’organes et de tissus, qui aura lieu du 23 au 29 avril, plusieurs établissements de santé de la province seront illuminés de vert le soir venu en vue d’appuyer le don d’organes et de tissus.

L'Île-du-Prince-Édouard en images