Le 15 mars 2017
La province testera les vitesses Internet dans la foulée de sa stratégie visant à améliorer les services offerts aux Insulaires en milieu rural. Des tests effectués plus tard ce mois-ci permettront de cartographier les vitesses Internet et la couverture offerte par les fournisseurs dans l’ensemble de l’Île afin de repérer les régions où des améliorations s’imposent. Le but ultime est de s’assurer que les résidents de l’Île habitant en milieu rural puissent acquérir à un prix raisonnable des services à des vitesses adaptées au contexte technologique d’aujourd’hui.
 
« Nous avons fait appel à des fournisseurs de services Internet, à des groupes communautaires et à des municipalités en précisant que nous considérerons les propositions qui se traduiront par de meilleurs services dans nos régions rurales. Nous souhaitons un marché compétitif et ouvert pour fournir aux Insulaires les meilleurs services qui soient, a déclaré Heath MacDonald, ministre du Développement économique et du Tourisme. Depuis que nous avons annoncé notre intention, nous avons vu des fournisseurs locaux intervenir dans des régions mal desservies dans les trois comtés sans l’assistance de la province à cet égard, et des propositions ont été soumises par un certain nombre de collectivités en quête de meilleurs services. »
 
Le Ministère a entendu les Insulaires qui ont fait part du besoin de vitesses Internet plus adéquates. La province tiendra compte de leurs commentaires et des données résultant des tests de vitesse pour déterminer le meilleur plan d’action pour l’avenir. Environ 20 p. 100 des Insulaires ne peuvent accéder à des services Internet adéquats, principalement dans les régions rurales.
 
Le test de vitesse en ligne exigera des participants qu’ils entrent des renseignements de base, notamment leur adresse municipale et leur fournisseur de services. Des directives leur seront ensuite données pour effectuer un test en ligne qui mesurera et enregistrera les vitesses en amont et en aval.
 
« Les entreprises, les étudiants et les résidents des régions rurales de l’Île-du-Prince-Édouard ont besoin d’une vitesse supérieure pour assurer leur compétitivité, réussir et participer pleinement à l’ère numérique, a souligné Pat Murphy, ministre du Développement rural et régional. J’applaudis le travail des fournisseurs de services Internet plus petits et appartenant à des intérêts locaux qui élargissent leur couverture à des régions mal desservies, et je me réjouis à la perspective des améliorations apportées aux vitesses Internet dans l’ensemble de la province. »
 
Au cours des prochains moins, une couverture presque universelle qui atteindra jusqu’à 25 mégaoctets par seconde commencera à être offerte partout dans la province, ce qui placera l’Île-du-Prince-Édouard parmi les provinces et territoires les mieux desservis au Canada.

L'Île-du-Prince-Édouard en images