FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 23 juin 2015
Liliane Gaudet, récipiendaire du Prix hommage Isabelle-Gallant-Owen est très reconnaissante envers La Belle-Alliance pour ce prix.  Elle pose avec le certificat reçu ainsi que des beaux cadeaux, tel que le beau foulard.  (Photo : Marcia Enman)


Le 15 juin avait lieu l’assemblée générale annuelle de La Belle-Alliance et, comme chaque année, la soirée est l’occasion de remettre le Prix Hommage Isabelle-Gallant-Owen, en reconnaissance d’un engagement hors pair dans la communauté acadienne et francophone de Summerside et de Miscouche.  Pour cette année, c’est Madame Liliane Gaudet qui a reçu cet honneur.  Terry Couture, chargé de remettre le prix, a énuméré dans son discours les nombreuses implications de Liliane Gaudet.  Elle a notamment été employée par La Voix acadienne quand le journal était logé au centre-ville de Summerside.  Elle a aussi été impliquée dans de nombreuses organisations en tant que bénévole.   On vous en nomme quelques-unes : Canadian Parents for French, Conseil paroissial de Miscouche, membre de la Fondation du comité culturel de la SSTA, conseil d’administration des Francophones d’âge d’or et beaucoup plus encore. 

Madame Gaudet a été très honorée par cette reconnaissance qu’on lui remettait.  Elle devine avoir été choisie parce que «ça fait un bon bout de temps que je suis mêlée à tout, bénévolat ici, bénévolat là, et puis quand je ne suis pas bénévole, je pousse par derrière», justifie-t-elle en riant.  Pour la dame, le Prix Isabelle-Gallant-Owen signifie le dévouement : «Je suis certaine qu’Isabelle Gallant-Owen s’est dévouée complètement, presque corps et âme un moment donné.  J’étais contente pour elle, qu’elle soit finalement reconnue pour le travail qu’elle avait fait et qu’on ait créé un Prix en son nom». 

Outre la remise du prix, l’assemblée générale annuelle de La Belle-Alliance a également été l’occasion de faire le point sur les activités de la dernière année, particulièrement sur le projet «Français, valeur ajoutée», et d’élire le nouveau conseil d’administration.  La soirée a commencé avec une présentation d’Hervé Poirier qui mettait à jour les progrès du projet «Français, valeur ajoutée» dans les commerces.  Le répertoire des commerces participants atteint une quarantaine d’entreprises. Il a conclu sa présentation en donnant une mission à l’assemblée; celle de toujours aborder les employés en français dans les commerces. «Si on ne se manifeste pas, pourquoi les commerçants nous serviraient-ils en français?», a-t-il ajouté.

Les états financiers démontrent un excédent des revenus de l’exercice au montant de 12 620 $ pour ce qui est du Centre Belle-Alliance.  Pour ce qui est des activités pour l’année, on a un léger déficit de 2 785 $.  Une année bien réussie au niveau des finances.

La directrice générale de La Belle-Alliance, Béatrice Caillée, a, par la suite, répertorié certaines activités qui ont particulièrement bien fonctionné durant l’année. Elle a parlé notamment du Festival de la citrouille 2014, du projet Voir grand! et La boîte à outils ainsi que des cours de français de base offerts en collaboration avec La Fédération des parents de l’Île-du-Prince-Édouard.  Enfin, mention aux élèves de l’École-sur-Mer qui ont clôs la soirée avec une prestation musicale. 


Le groupe «Les violons du midi» ont performé en fin de soirée : de gauche Sylvie Toupin (accompagnatrice), Ben MacNeill, Brianna Shortt, Sarah-Ève Roy, Sofia Campos-Gutiérrez, Lydia Enman et Janelle Gardiner.


Le nouveau conseil d’administration pour le Comité régional La Belle-Alliance se compose comme suit : Diane Ouellette (conseillère), Diane Shortt (conseillère), Patricia Mûre (conseillère), Juanita (Judith) Lewis (vice-présidente), Giselle (Marie) Babineau-Jordan (présidente) et Mylène Ouellette (secrétaire-trésorière).


- Par Sandrine Jouis

L'Île-du-Prince-Édouard en images