FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 11 mars 2015

De gauche à droite, Marguerite Blacquière, Yvonne Doucette, Nathalie Malo, présidente d’Actions Femmes Î.-P.-É. et sa belle-mère Denise Bourdon.  


Actions Femmes ÎPÉ a souligné la Journée internationale de la femme, le 8 mars dernier, par un beau repas inspiré par les ingrédients qui ont nourri la chanteuse Angèle Arsenault et qu’elle avait réunis dans un livret de recettes, des années avant son décès.

Le repas, servi à Rustico, a été préparé par Robert Pendergast et son assistant Tyler Gallant.  «Durant ma vie, j’ai rencontré Angèle cinq ou six fois.  Chaque fois, j’ai vu une femme curieuse, qui avait une grande énergie et qui goûtait pleinement les saveurs de la vie», a indiqué Robert Pendergast en présentation.  

Robert Pendergast est un chef inventif.  Pour lui, suivre une recette ne veut pas dire la mê-me chose que pour d’autres.  «J’ai regardé son livre, et j’ai écouté ses chansons.  Et plutôt que des recettes complètes, j’ai saisi des ingrédients ici et là et je les ai assemblés à ma manière».

Sur la table, il y avait donc du «pâté», des «beignets à la morue salée», du «chutney», du «saumon fumé», du «pain», et de nombreux accompagnements mettant en vedette différents légumes et ingrédients appréciés en Acadie, et mélangés pour créer autre chose.  

Les assiettes des convives se sont remplies et se sont vidées, et certaines se sont remplies à nouveau pour se vider de plus belle.  

Pour Actions Femmes, cette activité différente a permis aussi de faire réfléchir les participants aux étoiles qui illuminent leur vie et qui les guident.  

Simonne Pineau de Rustico a plusieurs étoiles dans sa vie.  «Mes trois enfants et mon mari Marcel, et mes parents qui eux, sont de véritables étoiles au paradis.  J’espère qu’ils sont là pour me guider», dit Simonne.  

Margot Revaux, de France, dit que son étoile, c’est sa maman Marie-Josée.  Yvonne Doucette de Rustico, estime que son oncle Jean Doiron, est une étoille.  Camilla Arsenault, sa voisine de table, donne son étoile à sa tante Antoinette Gallant, qui écrivait il y a longtemps la rubrique «Rustico, on raconte» dans La Voix acadienne.  

Germain Arsenault, de la région Évangéline, avoue que son étoile c’est sa grand-mère Jeanne-Mance Arsenault.  

Le repas savoureux inspiré par le goût de la vie d’Angèle Arsenault a été suivi par le spectacle «Y’a une étoile pour vous», mis sur pied par la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard.  

Les organisateurs ont été très surpris lorsque le premier ministre Wade MacLaughlan s’est joint au public pour assister au spectacle mettant en vedette Christian Kit Goguen, Patricia Richard, Marcella Richard et Mario LeBlanc, qui ont revisité le répertoire d’Angèle Arsenault, décédée en février 2014.  


Trois générations de femmes écoutent le message d’Angèle Arsenault offert dans l’exposition itinérante préparée par la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É.  De gauche à droite, Geri Gauthier, sa fille Rachelle Gauthier et la jeune Gabrielle Gallant.


Tyler Gallant et Robert Pendergast ont préparé le repas en s’inspirant des recettes d’Angèle Arsenault.


- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images