FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 29 octobre 2014

Amand Arsenault a reçu l’Ordre du mérite coopératif le samedi 25 octobre, lors de la Semaine des coopératives.  Le prix lui a été présenté par Angèle Arsenault, présidente du Conseil du développement coopératif. 


Amand Arsenault est le récipiendaire 2014 de l’Ordre du mérite coopératif, une distinction qui est présentée annuellement à un coopérateur exemplaire, durant la Semaine de la coopération.  Amand Arsenault est un homme discret, qui fait beaucoup sans que ça paraisse. 

Angèle Arsenault, présidente du CDC, a indiqué que M. Arsenault a hérité son dévouement coopératif de son père, Arcade, qui a été un des fondateurs de la Coopérative des pêcheurs l’Acadienne en 1955.  En tant que pêcheur lui aussi, Amand a été membre de cette coopérative tout au long de sa carrière et a servi sur son conseil pendant six ans.

Il a aussi servi sur les conseils d’administration de la Coopérative de Wellington pendant six ans, de la Coopérative Le Chez-nous pendant trois ans et de la Caisse populaire Évangéline pendant six ans.

En plus de tout cela, il a été grandement impliqué dans le développement et la survie de la Coopérative funéraire Évangéline.  Il a siégé six années au conseil d’administration et est même passé dans les maisons de la région pour recruter des membres.  Il a aussi tenu le rôle de portier lors des funérailles, pendant bien des années.

«À moment donné, l’association des salons funéraires privés a exercé de grandes pressions sur les coopératives funéraires, essayant de salir leur réputation afin qu’elles ferment leurs portes. M. Arsenault s’est porté volontaire pour aider à combattre les accusations fausses; il s’est même rendu en cours pour assurer que la vérité soit dite.  En raison des grands croyants comme Amand, les coopératives funéraires ont survécu à cette campagne de diffamation et continuent de prospérer d’un bout à l’autre de la province», a mentionné Angèle Arsenault, durant sa présentation du récipiendaire.

C’est pour sa vaste contribution au développement et à la survie de ce mouvement au cours de plusieurs décennies que le Conseil de développement coopératif (CDC) de l’Î.-P.-É. lui a décerné le prix de l’Ordre du mérite coopératif le 25 octobre à Wellington.  

M. Arsenault est si convaincu de la valeur du mouvement coopératif qu’il n’arrive pas à comprendre pourquoi certaines personnes ne voient pas l’énorme contribution des coopératives à la prospérité et au beau style de vie de leur région.

La présidente du CDC a indiqué que c’est en raison de la contribution de gens comme Amand Arsenault que la région Évangéline a pu devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

Le prix a été présenté tard, vers 22 h 30, lors de la soirée casino bénéfice pour la banque alimentaire de Summerside, casino qui a par ailleurs permis de remettre à la banque alimentaire la belle somme de 1 750 $.  

Amand Arsenault était heureux de recevoir le prix, mais il aurait aussi aimé pouvoir se rendre dès 22 heures au Club 50, où il y avait une soirée de musique et de danse.  Amand Arsenault est beaucoup reconnu pour son talent de guitariste, de chanteur, de yodeleur et de steppeur à l’occasion.  Pendant pratiquement toute sa vie adulte, il a été l’accompagnateur fidèle de son frère, le violoneux Eddie Arsenault, décédé récemment.  Alors qu’Eddie était toujours très sérieux, Amand avait toujours le sourire aux lèvres, offrant un contraste marquant aux publics fidèles.  

Amand Arsenault de St-Chrysostome a été énormément dévoué au mouvement coopératif de la région Évangéline toute sa vie, travaillant souvent et humblement dans l’arrière-plan, sans jamais chercher la gloire, et toujours avec l’appui de sa femme Marguerite.  
La belle somme de 1 750 $ a été présentée à la Banque alimentaire et à la soupe populaire de Summerside, représentée sur la photo par Kathy Cotton, bénévole.  Cet argent sera précieux, car les dons en nourriture ne sont parfois pas suffisants.  La soupe populaire sert environ 70 personnes chaque jour et de 30 à 40 paniers de victuailles sont distribués trois fois par semaine.  Diane McInnis de la Caisse populaire Évangéline Central a présenté le don au nom de tous les organismes organisateurs de la soirée casino.


Les pompiers de Wellington se sont portés volontaires pour animer les tables de jeu, en échange d’une contribution monétaire.  On voit Rick Arsenault, capitaine, Desmond Arsenault, pompier, Angèle Arsenault qui fait la présentation, et James Ryan, chef adjoint.


- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images