FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le mercredi 20 novembre
Après avoir mené la barque du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean pendant plusieurs mandats, durant une période où les ressources humaines étaient instables, Émile Gallant tire sa révérence.  

«Je ne me représente pas au Carrefour, mais je poursuis mon engagement, car je suis le président du COFJA pour l’organisation des Jeux de l’Acadie en 2015.  Ce sera un gros travail.  Pour le Carrefour, j’ai pleine confiance que le nouveau conseil sera à la hauteur», a indiqué Émile Gallant, après l’assemblée annuelle du 14 novembre dernier.  

L’année 2014 qui est à nos portes sera importante pour toute l’Île, mais en particulier pour Charlottetown et pour sa communauté acadienne.  «Nous avons rencontré les gens d’ÎPÉ 2014 et nous voulons notre place.  Par exemple, nous espérons qu’il y aura une visibilité francophone sur la place des célébrations et nous souhaitons que le français soit intégré pas seulement dans les activités acadiennes, mais dans pratiquement toutes les activités.  J’ai confiance que le nouveau conseil va poursuivre dans cette voie», dit Émile Gallant.   

Le Carrefour a présenté lors de cette soirée les bilans financiers des deux dernières années, soit celui de 2012, pour information, et celui de l’exercice terminé il y a environ huit mois, en mars 2013.  

«Nous avons fait un déficit planifié d’environ 64 000 $, en investissant dans nos équipements spéciaux et dans notre jeunesse.  Il y a quelques années, nous avions un surplus accumulé d’environ 200 000 $ et nos bailleurs de fonds nous avaient à ce moment-là fortement incités à en dépenser une partie.  C’est là que nous avons réservé 50 000 $ sur trois ans pour le Fonds Jeunesse.»

La raison pour laquelle le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean tient son assemblée annuelle si tard dans l’année est, selon les dirigeants, reliée au travail de la firme comptable responsable de l’examen des livres.  Le choix des maisons comptables capables d’offrir des services en français est mince à l’Île-du-Prince-Édouard.  

«Nous sommes très satisfaits du travail de notre vérificateur, mais parce qu’il fait pratiquement tous les organismes francophones, ça prend du temps», a lancé Émile Gallant, lors de la présentation des livres.  

Des questions relatives à cette attente ont surgi durant la réunion.  «Ce n’est pas normal d’attendre si longtemps après la fin de l’exercice financier pour avoir les livres.  L’année financière est déjà presque finie quand on fait l’assemblée annuelle», a mentionné Martin Marcoux, président de RDÉE.  

Durant l’année 2013-2014 déjà bien entamée, le Carrefour devra se plier à de nouvelles exigences comptables qui incluent une vérification de ses livres ou à tout le moins, à une mission d’examen.  Des modifications aux statuts et règlements seront nécessaires et devraient se faire lors de la prochaine AGA.  

Le centre de la petite enfance l’Île enchantée est un actif précieux pour la communauté francophone.  Avec un chiffre d’affaires de 400 000 $, l’organisme fait régulièrement des déficits.  Cette année, il est de 13 000 $, même si les inscriptions ont rapporté 16 000 $ de plus que l’an dernier.  «Une des raisons qui expliquent ce déficit est le fait que pour être certains de ne pas manquer d’employées si quelqu’un est malade, nous payons presque toujours une personne de plus que ce que le ratio demande.  C’est très difficile dans notre milieu de trouver des suppléantes qui parlent français, qui sont disponibles lorsqu’on a besoin d’elles», dit Émile Gallant.  

Le conseil d’administration pour la prochaine année sera composé d’Elizabeth Blake, Robert Cormier, Serge Serviant, Corrado Micalef, Michel Bourque, un représentant des élèves de l’école, Julie Duchesne, Christopher Ogg et Mélissa Lavoie.  


Le vendredi 15 novembre, le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean présentait le Wesli Band, dans le cadre des Coups de Cœur francophones.  Au fil des prochaines semaines, de nombreuses activités auront lieu.  Entre autres, le 22 novembre, une soirée vin et nourriture du terroir de l’Île-du-Prince-Édouard.  Présenté par le chef Marc Brunet pour un nombre limité de personnes, le menu vin et nourriture sera entièrement issu de la province.  Réservations nécessaires.  Le 15 décembre, une grandejournée de Noël s’organise : brunch, activités pour enfants, Marché de Noël, tout pour bien célébrer.  Des activités pour janvier, février et mars sont déjà prévues et d’autres s’ajouteront au fil des opportunités. (Photo J.L.)

Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images