FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 9 novembre 2016

Lors du dévoilement, à côté de la magnifique œuvre murale où l’on reconnaît les couleurs du drapeau acadien, on voit Germain Arsenault de la Fédération culturelle de l’Î.-P.-É., Lynn Gaudet qui a été l’artiste principale affectée au projet, Marlyse Anakeu, Sarah-Grace Banks, Beth Profit et Monique Arsenault, directrice du Centre acadien de Prince-Ouest.  Au premier rang, on voit Charlotte Jacques, Jane Carragher et James Nickerson.  


À l’occasion de la Semaine nationale de l’immigration francophone, une magnifique œuvre murale a été dévoilée à l’école Pierre-Chiasson à DeBlois.  On y trouve les représentations de dizaines d’instruments de musique originaires de partout au monde, et qui proviennent aussi de différentes époques.  

L’œuvre murale a été conçue et peinte par les élèves de l’école, avec l’assistance de l’artiste attitrée à ce type de projets, Lynn Gaudet.

«J’ai travaillé pendant six ou sept jours à temps plein, et je prenais les élèves un groupe à la fois.  Ils ont tous contribué d’une manière ou d’une autre.  Nous avons fait de la recherche pour découvrir les origines des instruments… les élèves ont très bien travaillé», a insisté Lynn Gaudet.  

Le projet, que tous peuvent admirer en apprenant des choses sur divers instruments de musique, a été rendu possible grâce à divers organismes.  La Coopérative d’intégration francophone a contribué au financement, de même que le programme Génie-Arts du gouvernement provincial.  La Fédération culturelle de l’Î.-P.-É. a aussi contribué, entre autres en ajoutant une composante musicale au dévoilement.  Le Conseil Rev.-S.-É.-Perrey était également de la partie, ainsi que le magasin de fourniture d’art, Michaels, qui a consenti un rabais sur l’achat des fournitures.  

La représentante de la Coopérative d’intégration francophone au dévoilement, Marlyse Anakeu, qui est la nouvelle coordonnatrice des activités d’intégration et de sensibilisation de la CIF pour toute l’Île, a découvert, en même temps que tout le monde, le très beau résultat de l’œuvre terminée.  

«Nous avons versé 2 000 $ à ce projet, et le résultat en dit long.  Je pense que les élèves ont vécu une véritable sensibilisation interculturelle par l’entremise des instruments de musique», a indiqué Marlyse Anakeu.


Les élèves de l’école Pierre-Chiasson à DeBlois ont bien apprécié la musique de Pepeto Pinto et de ses tambours d’acier.


Samuel Banks et André Bernard profitent de la présence de Nathalie Arsenault et de son mari Pepeto Pinto et de ses tambours d’acier pour découvrir un nouvel instrument de musique.



- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images