FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
article carrefour2
PAR: JACINTHE LAFOREST


Le bureau de la FCÎPÉ a été déménagé récemment dans la nouvelle expansion du Carrefour de l'Isle-Saint-Jean, et sera maintenant au service de la communauté artistique au 5, promenade Acadienne, Charlottetown.

«La Fédération est très contente d'être de retour au Carrefour», signale Ghislaine Cormier, directrice de la FCÎPÉ. «Le centre a beaucoup à offrir comme espace administrative et culturel, en plus de permettre de continuer les collaborations avec les autres organismes francophones qui s'installent ici.»

Il y a aussi deux nouveaux intervenants à la Fédération. Germain Arsenault et Chuck Arsenault ont été embauchés pour pourvoir aux postes de coordinateur et de promoteur de sa programmation. «On est très content d'avoir une nouvelle équipe», mentionne Ghislaine Cormier. «Ils sont créatifs dans leurs approches et je suis certaine qu'ils vont développer des solutions idéales qui feront une différence notable dans la vie de nos artistes et organismes culturels insulaires.»

Germain Arsenault, natif de Wellington, a fait ses études à l'Université de Moncton en administration. Il sera responsable de la coordination des logistiques, des relations de travail avec les partenaires, de collaborer sur la promotion et de la mise en œuvre de la programmation. «C'est déjà un plaisir d'être ici. Je vois que mes connaissances seront mise en pratique dans la coordination des événements et dans l'organisation des activités qui s'en viennent pour la FCÎPÉ», affirme Germain.

Chuck Arsenault, originaire de Montague, sera responsable de la coordination des activités de communication, de la promotion, des relations de presse et de la mise en oeuvre des activités de marketing de la programmation. Avant de se joindre à l'équipe de la FCÎPÉ, Chuck a travaillé comme professeur de musique et comme musicien dans le groupe Barachois et le duo Chuck & Albert. «Je trouve le travail de promotion très intéressant et les différentes approches que j'utilise vont m'aider à collaborer dans la réussite des activités de la FCÎPÉ», dit Chuck.

Les nouveaux bureaux de la Fédération culturelle sont tout à côté de ceux de RDÉE Î.-P.-É. qui sont eux aussi situés dans la nouvelle expansion du Carrefour de l'Isle-Saint-Jean.

«C'est avantageux d'être ici. Lorsque nous étions en ville, nous devions courir toute la journée mettre de l'argent dans le parcomètre ou payer un stationnement à 80 $ par mois. Ici, c'est gratuit. En plus, nous avons les repas du midi pour 4 $ ou 5 $», dit Gary Doucette, directeur adjoint du RDÉE.

La directrice générale du RDÉE, Bonnie Gallant, estime pour sa part que ce déménagement permettra à RDÉE de se rapprocher de la communauté de langue française de la capitale, de s'impliquer davantage dans ses projets et de developper des partenariats.

La nouvelle expansion offre maintenant amplement d'espace pour l'équipe et les besoins actuels du RDÉE. On loue une surface de 540 pieds carrés divisée en cinq locaux. En plus des bureaux du personnel, il y aura une petite salle de réunion interne et une cuisinette. «Nous bénéficierons aussi des services de la réceptionniste du Carrefour», a ajouté Mme Gallant.

Le bureau de Charlottetown sert de lieu de travail pour le directeur général adjoint Gary Doucette, l'agent de projets spéciaux Francis Thériault, l'agent de développement en immigration Christian Gallant, l'agent de développement jeunesse Stéphane Blanchard et la coordonnatrice du projet LIENS Catherine Rioux. Le coordonnateur du programme PERCÉ, Trevor Dunphy, y passe également une couple de jours par semaine.

Photos: 
Dans les nouveaux bureaux de RDÉE Î.-P.-É. à Charlottetown, Gary Doucette (à droite) et Stéphane Blanchard poursuivent leur installation.

article carrefour
Le Carrefour a aussi investi dans l'achat et l'installation d'un nouveau système de son, que Donald Richard installait le vendredi 5 juillet.

L'Île-du-Prince-Édouard en images