FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 14 juillet 2016

Zita et Edmond Gallant.

En mai dernier, nous avons appris que Michelle Blanchard de Charlottetown était l’une des récipiendaires de la Médaille du souverain pour les bénévoles.  

Le vendredi 8 juillet dernier, la liste officielle des récipiendaires a été diffusée, et plusieurs autres personnes de l’Île-du-Prince-Édouard ont reçu cette Médaille du souverain le 13 juillet à Halifax.  

Parmi ces récipiendaires se trouvent deux grands bénévoles de la région Évangéline, Edmond et Zita Gallant, de Saint-Timothée.  

«Nous le savions depuis quelques semaines, mais on nous avait donné comme instruction de ne rien dire, alors nous avons gardé le secret.  Nous pensons que c’est le conseil d’administration de l’Exposition agricole et le Festivalacadien de la région Évangéline qui a proposé nos noms», ont indiqué les deux récipiendaires, au lendemain de l’annonce.  

Edmond et Zita Gallant sont tous deux natifs de la région Évangéline et ils y ont vécu et travaillé toute leur vie, sauf durant leurs années d’études pour devenir enseignants.  

«J’ai enseigné 35 ans et j’ai pris ma retraite en 2003», a indiqué Zita Gallant.  Edmond quant à lui, a enseigné 30 ans et a pris sa retraite dès 1999.  

On pourrait penser que c’est à ce moment-là, c’est-à-dire après la retraite, qu’Edmond et Zita ont commencé à faire du bénévolat, mais au contraire, la fibre du bénévolat les a toujours habités.  

«On faisait partie de la planification et de l’organisation du Festival acadien, dès le début, dans les années 1970.  On a toujours aimé contribuer à la vie dans la région, surtout pour tout ce qui concerne la culture, la musique et le chant, mais pas juste ça.  On aime notre région et on veut y contribuer de notre mieux», ont dit Zita et Edmond, parents de trois enfants et grands-parents de quatre petits-enfants.  

Ces dernières années, Edmond et Zita s’engagent dans les mêmes causes, ce qui fait que quand on en voit un on voit l’autre.  Ce travail d’équipe a été remarqué.  

En 2009, c’est en tant que couple que la Société Saint-Thomas-d’Aquin leur a décerné son Ordre du mérite acadien.  En 2015, c’est de nouveau en tant que couple qu’ils ont mérité le prix d’Acadiens de l’année lors de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline et de nouveau au printemps 2016, la Caisse populaire Évangéline Central leur a remis le titre de Bénévole de l’année.  

«On le sait qu’on fait beaucoup de choses pour notre communauté, mais pour ma part, ça me gêne de gagner des prix.  J’aime beaucoup mieux être en arrière-scène et regarder les autres recevoir des prix», a indiqué Zita Gallant, approuvée par son mari Edmond.  

«Il y a quelque temps, nous sommes allés à une cérémonie où la belle-sœur de Zita, Thérèse, est allée recevoir un prix au nom de son mari Frédéric, maintenant décédé.  J’ai beaucoup apprécié de voir tout ça, et je suis certain que je ne serai pas aussi à l’aise mercredi», a raconté Edmond Gallant.  

La cérémonie du 13 juillet s’est déroulé au Musée canadien de l’immigration du Quai 21, à Halifax (Nouvelle-Écosse).

«On nous a dit que le Musée de l’immigration est très beau et nous avons hâte de le visiter, d’autant plus que ma belle-sœur, Thérèse, est arrivée au Canada par ce fameux “quai 21”.  Je ne me souviens plus si elle était née à son arrivée où si sa mère était enceinte d’elle, mais ils venaient de Hongrie et ils sont entrés au Canada par là», a raconté Zita.  

Edmond et Zita sont tous les deux en bonne santé.  «Nous sommes bien occupés, mais on trouve toujours une heure par jour pour marcher ensemble et on va au centre de conditionnement physique trois fois par semaine.  Ça nous aide à rester alertes.  C’est certain que l’été, c’est une saison occupée pour nous, avec la série des spectacles à Mont-Carmel, et les autres activités que nous faisons».

Edmond est président de la Coopérative de développement culturel et patrimonial de Mont-Carmel depuis quelques années et Zita en est la secrétaire depuis 2008.  «La coopérative existe depuis 2006, mais nous nous sommes impliqués à partir de 2008.  La musique joue un grand rôle dans notre vie», insistent les deux champions du bénévolat.  

À titre d’exemple, Edmond est organiste à Mont-Carmel depuis au moins 40 ans et Zita est une des fidèles membres de la chorale paroissiale et communautaire, qui anime plusieurs événements et activités de ses chants.  

Parmi les activités et organismes auxquels les Gallant ont contribué et continuent de contribuer, mentionnons : Les Jeux de l’Acadie, diverses collectes de fonds, l’Exposition agricole et le Festival acadien (Concours hommes forts et Talent Acazing), la Société Saint-Thomas-d’Aquin, l’Association touristique Évangéline, la Caisse populaire Évangéline, l’Association des enseignants de langue française à la retraite, le Festival de la chanson du Grand Ruisseau en septembre, la résidence pour personnes âgées Le Chez-Nous, et de nombreux autres.  

Zita et Edmond Gallant ne sont pas des amateurs de politique.  Ils ne perdent pas de temps à discuter de leur parti préféré, mais tous deux aiment rire.  «On va aux principaux spectacles dans la région, et on appuie en général tout ce qui se passe dans la région, surtout ce qui touche la culture et au patrimoine», disent les deux grands bénévoles.  

La Médaille du souverain pour les bénévoles reconnaît les réalisations bénévoles exceptionnelles de Canadiens partout au pays, dans un large éventail de domaines.  En tant que distinction honorifique canadienne officielle, la Médaille pour les bénévoles intègre et remplace le Prix du Gouverneur général pour l’entraide.  Fondée sur l’héritage et l’esprit du Prix pour l’entraide, la Médaille souligne le dévouement et l’engagement des bénévoles. 

Parmi les autres récipiendaires de l’Île, mentionnons William Whelan, le fils de Marcia Whelan de Summerside.  

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images