FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 21 juin 2016

Béatrice Caillié (au centre), directrice de La Belle-Alliance, est accompagnée de Mylène Ouellette (à droite), secrétaire-trésorière au conseil d’administration, Diane Bernier-Ouellette (à gauche), conseillère au conseil d’administration, et Louis-Gabriel, fils de Mylène.

La Belle-Alliance, dans le cadre de son assemblée générale annuelle, le lundi 13 juin, a opté pour la philosophie «Voir loin!» pour présenter ses changements en vue de la prochaine année.  

Dans son rapport de présidence, Giselle Babineau-Jordan a en effet énuméré quelques-uns des projets d’avenir pour le regroupement, notamment celui de l’ajout des classes secondaires pour l’École-sur-Mer, ainsi que sa participation au Congrès mondial acadien qui approche. 

Au cours de la dernière année, La Belle-Alliance a perpétué sa collaboration avec ses partenaires, soit la ville de Summerside, l’École-sur-Mer, le Jardin des Étoiles, la Commission scolaire de langue française, la Fédération des parents de l’Î.-P.-É. et la Société Saint-Thomas-d’Aquin.

«Cette année encore, le projet “Le Français, Valeur ajoutée”, qui s’échelonnait sur deux années financières, a été un succès.  Nous voulons poursuivre ce beau projet qui vise l’identification et la mise en valeur des services en français offerts dans les entreprises de la ville.  Plus de 35 entreprises participent à date!», a souligné Giselle.

Outre ce projet, de nombreuses activités communautaires ont été soulignées lors de l’assemblée, dont entre autres, La cabane à sucre, avec plus d’une centaine de participants, ainsi que Le Festival de la citrouille, qui a attiré dans le cadre de nombreuses activités, plus de 2 500 personnes et une soixantaine d’artistes de tous genres, en 2015.  Le projet «Voir grand» est également l’un des succès soulignés pour l’année, «projet qui trace le grand portrait francophone de notre communauté», a mentionné la présidente.

Les efforts de Sylvie Toupin pour différents partenariats ont été soulignés par Béatrice Caillié, directrice de La Belle-Alliance.  Celle-ci a été remerciée pour les partenariats établis dans le cadre du Festival duhomard, qui a eu lieu en juillet 2015 et qui sera répété cette période estivale, et sa collaboration avec le ministère de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture pour les sessions données au théâtre Dame de cœur.  Sylvie Toupin continue également à offrir des sessions de violons aux élèves de l’École-sur-Mer les midis, ce qui a été reconnu dans le discours de direction de Béatrice Caillié.

En ce qui a trait aux finances, La Belle-Alliance a connu un léger déficit cette année.  «Nous devons rester vigilants et prudents, car, cette dernière année, les revenus en réservations ont été moindres, ce qui a causé le déficit», a expliqué Giselle Babineau-Jordan.  Effectivement, pour la période allant jusqu’au 31 mars 2016, La Belle-Alliance a un déficit de 4 486 $. 

Le conseil d’administration a salué le départ de l’une de ses membres, Patricia Mûre.  Gilles Benoit, élu au poste de conseiller en 2015, a été entériné par le conseil d’administration lors de l’assemblée annuelle.  Terry Couture a été élu par acclamation au poste de conseiller, laissant un poste toujours vacant, qui sera sans doute pourvu durant l’année, a souligné Béatrice Caillié en entrevue.

Le conseil est donc toujours formé de Giselle Babineau-Jordan en tant que présidente, Juanita Lewis comme vice-présidente, Mylène Ouellette comme secrétaire-trésorière.  Diane Shortt, Diane Ouellette, Gilles Benoit et Terry Couture sont les conseillers et conseillères en poste.  

- Par Érica Cloutier

L'Île-du-Prince-Édouard en images