FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 8 avril 2016

De gauche à droite, Mélanie Arsenault, maîtresse de cérémonie, Miguel Arsenault et Dawson Arsenault de la catégorie intermédiaire, Brooklin Richard et Taia Gallant de la catégorie junior et Jackie Harlow, du 4-H provincial.  Mentionnons que si, pour une raison ou une autre, Dawson ou Taia ne pouvaient pas se rendre à la prochaine étape de compétition, ils seraient remplacés par l’autre concurrent dans leur catégorie.

Le Club 4-H Évangéline a tenu sa traditionnelle soirée de communication le vendredi 1er avril, à la Légion de Wellington.  Onze concurrents de niveaux junior et intermédiaire étaient en lice pour mériter la chance de se présenter aux compétitions du district de Summerside, plus tard au printemps.  

Dans la catégorie intermédiaire, Clayton Arsenault a parlé de son intérêt pour les motoneiges.  Miguel Arsenault a quant à lui choisi de parler des vaches Holstein.  Et finalement Dawson Arsenault a fait une comparaison entre le travail en forêt d’hier et d’aujourd’hui.  

En se basant sur les critères préétablis, les juges ont combiné leurs notes et le premier prix a été décerné à Dawson Arsenault, tandis que le 2e prix a été présenté à Miguel Arsenault.  

Dans cette catégorie, les trois juges étaient Jackie Harlow (du 4-H provincial) Erma Arsenault et Alvina Bernard.  

Dans la catégorie junior, Keanah Arsenault a parlé de hockey, Brayden Gallant a raconté ses vacances à Terre-Neuve.  Chase Arsenault a parlé de son intérêt pour les Chevrolet.  Lucca Gallant a quant à lui raconté des histoires savoureuses sur ses grands-parents, Amédé et Évangéline.  Taia Gallant a ravi l’auditoire avec ses arguments contre les devoirs scolaires.  Brooklin Richard, Jackson Arsenault et Ramsay Gallant ont conclu le tournoi par leurs présentations respectives sur le ski alpin, le Centre Bell et la magie.  

Encore là, les juges ont compilé leurs notes et le premier prix est allé à Taia Gallant et la 2e place à Brooklin Richard.  Les trois juges pour cette catégorie étaient Jeannette Farrell, Dominique Arsenault, et Monique Bernard.  

En plus des 11 concurrents mentionnés plus haut, il y avait deux jeunes concurrents de niveau «pré-4-H», Hannah Caissie et Brody Arsenault.  Comme tous les autres, ils ont fait leur présentation et ils ont reçu les commentaires écrits des juges assignés à leur catégorie.  

Pour assurer la relève chez les juges, deux apprenties ont aussi testé leur capacité à évaluer les jeunes, en suivant les critères préétablis.  Ce sont Chantal Arsenault et Rikki Delaney.  

La grille d’évaluation portait sur des points comme l’originalité, la connaissance du sujet, la logique des propos, la voix, l’expression, la prononciation, le contact visuel avec le public, et plusieurs autres. 


Les juges en apprentissage, Rikky Delaney et Chantal Arsenault ont pris leur tâche très au sérieux.

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images