FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le mercredi 20 novembre 2013
Par Jacinthe Laforest

Alma MacDougall, de la Confédération Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard, a été invitée à adresser une prière traditionnelle de son peuple, après l’Ô Canada et avant le début de la lecture du discours par le lieutenant-gouverneur, Frank Lewis.  

Le gouvernement de l’Î.-P.-É. a dévoilé le 12 novembre dernier, un discours du Trône qui peut difficilement être critiqué ou applaudi, étant donné qu’il ne contient pas de grandes nouveautés.  

Les cinq thèmes principaux présentés dans cet ordre du jour sont : 

1-  Rendre le gouvernement plus directement accessible et axé sur les citoyens;

2-  Mieux gérer nos ressources en terres et en eau;

3-  Vivre selon nos moyens financiers;

4-  Renforcer notre économie;

5-  Responsabilité sociale.

Parmi les nouvelles initiatives, mentionnons la transformation du site Web du gouvernement.  Les Insulaires pourront accéder plus facilement aux services et aux renseignements gouvernementaux, peu importe leur emplacement.

Le gouvernement donnera suite aux recommandations du comité d’action provincial sur la gestion durable des terres afin de protéger les cours d’eau et l’habitat des poissons.  Il établira le parc Bonshaw Hills Wilderness Park, le premier parc du genre dans la province.

Pour ce qui est des moyens financiers, ils s’améliorent, selon le gouvernement, qui se fie aux récentes cotes de solvabilité accordées à la province.  .

Un nouveau programme d’aide financière pour la rénovation de logements sera introduit cette année.  Les clients de l’aide sociale recevront une augmentation de trois pour cent en taux d’hébergement, et le taux pour la nourriture pour les personnes seules augmentera de cinq pour cent.

Le gouvernement s’engage à établir une plus grande représentation des femmes au sein des commissions et des conseils et à atteindre la parité d’ici cinq ans.

Les projets de loi qui seront introduits incluent des modifications à la Workers Compensation Act (loi sur les accidents du travail), à la Drug Cost Assistance Act (loi sur l’aide à l’achat des médicaments), à la Mental Health Act (loi sur la santé mentale) et aux dispositions législatives sur les pensions de la fonction publique.

Bien que le discours du Trône ait été publié intégralement en français, autant qu’en anglais, le contenu, tout en s’adressant à tous les citoyens de l’Île, ne contient rien de spécifique pour la communauté de langue française de l’Île.   

«C’est certain que pour nous, les grandes annonces concernant la loi sur les services en français ont eu lieu dans le passé.  Nous attendons maintenant la prochaine étape, c’est-à-dire la promulgation de la loi», dit le président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Gabriel Arsenault.  

Ce dernier a rappelé qu’à ce chapitre, les travaux se poursuivent.  «Le processus d’élaboration de la règlementation se poursuit et selon l’échéancier qui nous a été communiqué, la promulgation aura lieu avant la mi-décembre.  Nous attendons ce moment avec impatience», dit Gabriel Arsenault.  

La grande gagnante du discours du Trône est l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et par le fait même, tous les étudiants qui veulent devenir ingénieurs sans avoir à quitter l’Île.  

Une nouvelle école de conception technique sera crée et axée sur l’énergie durable, les ressources biologiques et la mécatronique, une science qui combine la mécanique, l’électronique et l’informatique en temps réel.  Les diplômés de ce programme détiendront un baccalauréat en ingénierie, alors qu’auparavant, ils devaient quitter l’Île après les deux premières années d’étude pour obtenir ce précieux document.  


Gabriel Arsenault (au centre) est attentif au contenu du discours du Trône.  

L'Île-du-Prince-Édouard en images