FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
La Société nationale de l’Acadie a fait savoir la semaine dernière que le seul projet d’accueil en lice pour le CMA 2019 est celui qui a été soumis par la région du Sud-Est du Nouveau-Brunswick et de l’Î.-P.-É.  

«Comme comité de mise en candidature, notre travail est fini.  Nous avons soumis notre document d’environ 70 pages à la SNA pour le 25 octobre et nous attendons la suite», dit Marc Chouinard, qui était le président du comité de candidature dont Claudette Thériault, Alcide Bernard et Aubrey Cormier étaient membres.  

Les prochaines étapes dans le processus sont assez simples.  La proposition et les sites d’accueil physiques seront évalués par un comité de personnes indépendantes aux environs du mois d’avril.  L’identité de la région hôtesse sera dévoilée en juin prochain par la SNA, lors de son assemblée annuelle qui aura lieu à Edmundston au Nouveau-Brunswick.  

«Nous ne pouvons pas donner de détails quant à ce que nous proposons, car tout cela pourrait changer de toute façon, lorsque le COCMA sera établi.  Dans tous les cas, la sélection de notre projet n’est pas automatique.  Nous devons passer avec succès toutes les étapes», dit Marc Chouinard.  

Ce dernier n’était pas surpris autant que déçu que son groupe soit le seul qui ait préparé un projet.  «Nous avons investi beaucoup d’argent pour préparer une demande qui nous démarquerait de nos compétiteurs, et avec le recul, peut-être que nous aurions pu économiser un peu en vue du CMA.  Mais dans tous les cas, nous sommes très contents de notre demande.  Nous avons un document écrit, et nous avions aussi des documents audiovisuels pour ajouter à notre projet, encore une fois, afin de nous démarquer.»  Sur cette vidéo, on voit au moins un jeune de l’Île, en la personne d’Adrien Buote, qui fait de la narration.  

Également, toujours dans le but de se démarquer, le comité s’est inspiré de l’histoire pour trouver un nom rassembleur à la région demanderesse, un nom plus évocateur que «Sud-Est-Î.-P.-É.» ou vice-versa.  «Nous ne pouvons pas le dévoiler, malheureusement, mais disons que c’est en ligne avec notre objectif de promouvoir notre région comme une destination culturelle et touristique, et de laisser un legs commun à cette aventure», précise Marc Chouinard.

L'Île-du-Prince-Édouard en images