FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 20 octobre 2016

Mathieu Arsenault a visité les écoles secondaires.  Le 14 octobre, il s’est rendu le matin à François-Buote à Charlottetown et en après midi, à l’école Évangéline à Abram-Village.  

C’est une première au Canada.  Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a décidé que les jeunes de 16 ans et plus, puisqu’ils seront en âge de voter aux prochaines élections provinciales, auront le droit de voter lors du plébiscite qui se poursuivra du 29 octobre au 7 novembre.  

Dans un effort pour éduquer les jeunes de 16 à 18 ans sur les options qui leur sont proposées, Élections Î.-P.-É. a organisé des présentations dans toutes les écoles secondaires de l’Île.  

Toutes les écoles secondaires de la CSLF ont été visitées, sauf La-Belle-Cloche, où il y a seulement deux élèves.  Dans cette école, un enseignant se chargera d’expliquer les options.  

Pour les autres écoles françaises, les présentations ont été assurées par Mathieu Arsenault, pour le compte d’Élections Î.-P.-É.  Le vendredi 14 octobre, il a visité deux écoles, François-Buote en matinée et Évangéline, au début de l’après-midi.  

Il devait rencontrer tous les élèves de 16, 17 et 18 ans (donc les élèves de 10e, 11e et 12e année, selon les âges évidemment), mais seule la classe de 12e année était avertie de sa présence et donc, seuls les élèves de 12e année ont profité de la présentation.  

Mathieu Arsenault leur a expliqué les options, et les jeunes, même s’ils n’ont pas posé beaucoup de questions, ont dit avoir une bien meilleure idée des options qui leur étaient présentées.  

L’enseignante de cette classe de 30 élèves, Josée Babineau, tente d’intéresser ses élèves au processus en cours.  «Je sais que j’ai des élèves qui veulent absolument aller voter et d’autres à qui ça ne dit rien du tout.  C’est la première fois dans l’histoire que les jeunes ont le droit de voter à 16 ans et si les jeunes ne montrent pas d’intérêt, j’ai peur que ce soit la seule fois.  S’ils démontrent que c’est important pour eux, peut-être qu’on en viendra à voter pour toutes les élections à 16 ans», a-t-elle expliqué après la présentation.  

Les jeunes qui veulent exercer leur droit doivent s’inscrire sur la liste électorale.  «La façon la plus facile, c’est d’utiliser le permis de conduire.  Un permis de débutant marche aussi», a expliqué Mathieu Arsenault aux jeunes.  

L’enseignante, Josée Babineau, a déjà prévu de donner du temps à ses élèves en classe pour qu’ils puissent s’inscrire, et éventuellement voter, pour ceux qui veulent voter en ligne.  

Pour s’inscrire il faut se rendre sur le site Web d’Élections Î.-P.-É. au voterregistration.electionspei.ca ou par téléphone au 1 888 234 VOTE (8683).

Mentionnons aussi que la date limite pour s’inscrire et recevoir une carte d’électeur par la poste est le 31 octobre.  Après cette date, le courrier électronique sera utilisé.  

Pour voter en personne, les jeunes devront, à l’instar des adultes, présenter une pièce d’identité.  Le permis de conduire, ou d’autres cartes comme la carte de bibliothèque sont acceptées au bureau de scrutin.  De plus, un parent ou un tuteur peut se porter garant de son identité ou de son lieu de résidence.   

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images