FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 30 août 2016
Taya Nabuurs et Justin Clory sont deux étudiants de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, à l’emploi d’Élections Î.-P.-É.  Depuis juillet, ils se présentent avec leur kiosque dans les lieux publics pour répondre aux questions du public sur le plébiscite de novembre prochain.  Sur cette photo, ils sont accompagnés de Paul Alen, responsable des relatons publiques à Élections Î.-P.-É.  Le 9 septembre, ils seront au magasin Canadian Tire de Charlottetown, de 11 h à 13 h, et le 10 septembre, ils seront au marché des fermiers de Charlottetown, de 9 h à 14 h.  


Un plébiscite sur un nouveau système électoral sera tenu cet automne auprès de tous les Prince-Édouardiens âgés de 16 ans et plus, au moment du vote.  

Ce plébiscite est le résultat de la volonté du gouvernement provincial de Wade MacLauchlan de rendre le système électoral actuel plus représentatif de la volonté des électeurs.  

Dans son discours du Trône, présenté un mois après l’élection de mai 2015, le gouvernement libéral de l’Île-du-Prince-Édouard a lancé un processus de renouvellement du système électoral.  Le livre blanc, signé par la province, a conduit à la mise sur pied d’un comité spécial présidé par le député Jordan Brown et à des consultations.

Après une première ronde de consultations publiques, le comité de Jordan Brown a présenté son rapport en novembre 2015, rapport dans lequel il recommandait de tenir un plébiscite en novembre 2016.  Ce plébiscite porterait sur cinq options précises et de plus, pour la première fois, au Canada, les jeunes de 16 ans et plus seraient invités à se prononcer.  

«C’est la toute première fois, au Canada, que des jeunes de moins de 18 ans sont appelés à voter, tous votes confondus.  Cette idée a jailli des consultations publiques, car les jeunes de 16 ans et plus seront aptes à voter aux prochaines élections provinciales et la décision qui est en jeu maintenant aura un impact sur la formation du prochain gouvernement.  Nous trouvons donc qu’il est normal qu’ils soient impliqués et consultés», a indiqué Stephanie Roberts, du bureau d’Élections Î.-P.-É.   

Pour Élections Î.-P.-É., à qui l’on a confié le mandat de préparer la population à la tenue du plébiscite, le défi est double, car en plus de renseigner les électeurs habituels, l’agence gouvernementale doit aussi s’assurer que les jeunes électeurs se sentiront prêts à choisir une option plutôt qu’une autre.  

«Depuis juillet, notre équipe d’éducation du public est sur la route et assiste à autant d’événements que possible pour renseigner le public sur les options, mais aussi, sur la façon dont le vote va se dérouler», a insisté Stephanie Roberts.  

Le plébiscite se déroulera du 29 octobre au 7 novembre.  Durant toute cette période, il sera possible de voter en ligne ou par téléphone.  «Nous voulons nous assurer que tous les électeurs qui voudront se prévaloir de leur droit seront inscrits, car pour voter en ligne et par téléphone, ils auront besoin d’un numéro d’identification personnel qui leur sera envoyé par la poste.  Si une personne a voté aux dernières élections et qu’elle n’a pas changé d’adresse entretemps, elle n’a pas besoin de s’inscrire, mais si cette personne vote pour la première fois, où que son adresse ait changé, alors, elle doit s’inscrire.  Cela vaut aussi pour les gens qui voteront en personne les 4 et 5 novembre au bureau de vote qui leur aura été assigné», précise Stephanie Roberts.  

En plus de participer à des événements publics tout l’été pour éduquer les gens, Élections Î.-P.-É. prévoit visiter les écoles secondaires de la province à partir de la rentrée, pour y rejoindre les jeunes de 16 ans et plus.  «Nous savons qu’il y a des écoles françaises et nous allons nous assurer que nous pourrons les renseigner en français.  Par ailleurs, notre site Web est disponible en anglais et en français et le site en français est l’équivalent de l’anglais en termes de qualité d’information.  Notre équipe de traducteurs a fait un travail exceptionnel pour assurer une traduction adéquate d’une terminologie qui est, somme toute, rarement utilisée.  Nos dépliants sont aussi disponibles en français», a mentionné Stephanie Roberts.  

Le site Web (www.yourchoicepei.ca) en anglais et en français présente chacune des cinq options retenues aux fins du plébiscite.  On y parle entre autres du Système mixte binominal avec compensation proportionnelle qui, s’il était choisi, serait mis en pratique pour la première fois dans le monde entier.  

Les autres options sont le Système uninominal majoritaire à un tour (le système actuel), le Système uninominal majoritaire à un tour avec compensation, le Système mixte avec compensation proportionnelle et le Mode de scrutin préférentiel.  

Le site Web www.yourchoicepei.ca est une excellente source de renseignements.













- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images