FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 10 novembre 2015
Les rumeurs circulent depuis quelques semaines et le vendredi 6 novembre, le gérant de la Coopérative des pêcheurs l’Acadienne, Jeff Malloy, a confirmé plusieurs informations.  Tout d’abord, il a voulu rassurer la communauté : même si la vente se concluait, la coopérative continuerait d’exister.  Le changement serait surtout au niveau administratif.  

Les quelque 70 pêcheurs qui sont les propriétaires de la coopérative ont voté le 14 octobre dernier pour accepter en principe une offre d’achat provenant d’une compagnie canadienne (et non de Chine, contrairement à ce que dit une des nombreuses rumeurs qui circulent).  Selon l’entente, la compagnie aurait jusqu’à la fin de l’année pour conclure la vente par un plan de paiement officiel.

«Dès que les choses deviendront officielles, il est certain que toute la communauté sera mise au courant.  Notre intention n’est pas de cacher des informations, mais nous trouvons que tant que rien n’est confirmé, c’est prématuré de parler de vente.  Cependant, nous savons que les rumeurs circulent», a indiqué Jeff Malloy, qui est aussi le président du Conseil canadien du homard.  

Il a réitéré le fait que l’usine va continuer de fonctionner et de mettre en marché des produits d’excellente qualité, conforme à son excellente réputation.  M. Malloy a voulu invalider une des rumeurs voulant que la coopérative soit en difficulté financière.  «La coopérative est en excellente situation financière», a-t-il dit en réponse à une question directe.  

La raison pour laquelle les pêcheurs auraient accepté en principe de vendre la coopérative aurait rapport, selon les rumeurs, au fait qu’ils veulent récupérer leurs parts.  Or, toujours selon la rumeur, la nouvelle compagnie aurait proposé de racheter les parts aux pêcheurs.

- Par Jacinthe Laforest

L'Île-du-Prince-Édouard en images